La troisième conférence du Golfe sur l’industrie du halal a appelé à une plus grande et meilleure compréhension du consensus entre l’interprétation de la charia et les évidences scientifiques.  Cette conférence, qui s’est tenue au Koweït au début de ce mois, a rassemblé un grand nombre de scientifiques, chercheurs et experts de l’industrie notamment.

L’évènement a été organisé par le Ministère des Affaires Islamiques et l’Institut Koweïtien pour la Recherche Scientifique. L’objectif était essentiellement de traiter des produits alimentaires importés et en même temps des infrastructures existantes ainsi que de la législation.

Abattage rituel et électronarcose

Durant cette conférence, plusieurs thèmes ont été abordés, notamment ceux liés aux techniques de production ainsi que la jurisprudence islamique dans le secteur de l’industrie halal. Fait intéressant et qui fait polémique au sein de la communauté musulmane : l’ électronarcose. En effet, la conférence a présenté les différentes méthodes d’abattage incluant celles intégrant l’électronarcose.

Lors de cet événement, contrairement à certains débats envenimés en France par exemple et qui ont touché des entreprises comme Doux certifié par l’AFCAI, l’électronarcose a été abordée d’un point de vue scientifique et légal : pour résumer, l’essentiel est que le consommateur final soit informé et puisse faire son choix en toute sérénité.

 

Crédit photo : Wikimedia (CC BY SA)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire