Estimant vivre « une invasion, une colonisation qui entraînent une conflagration », Eric Zemmour incite à la haine des musulmans.

Karim Achoui, fondateur de la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM), avocat et chroniqueur, a été offensé par les propos d’Eric Zemmour. Il estime que cette affaire doit trouver sa solution devant les tribunaux.

A l’occasion de la sortie de son dernier livre, « Un quinquennat pour rien », et au cours d’une émission de télévision, Eric Zemmour a franchi un pas de plus dans la mise en cause des musulmans et dans l’incitation à la haine religieuse.  Notamment, celui-ci a soutenu qu’il n’existe pas de musulmans intégrés, que « le djihad fait partie de l’Islam, il y a le petit djihad et le grand djihad. Il y a le djihad psychologique, spirituel. Et le djihad militaire, le djihad guerrier » qui, selon lui, n’a jamais été supprimé et serait un élément fondamental de l’Islam. Et donc, les soldats du djihad seraient considérés par tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas, comme des bons musulmans, des musulmans qui osent, qui rétablissent la dignité musulmane bafouée au cours de l’Histoire par les Occidentaux.

Une incitation à la haine et à la violence des non-musulmans envers les musulmans

Ce seraient donc des guerriers, des soldats de l’Islam, et Eric Zemmour prétend faire la lumière sur une vérité trop longtemps enfouie : « Je sais que cela vous déplaît mais c’est comme ça », dit-il. Et encore, car ce n’est pas tout, Zemmour d’affirmer :  « Je pense que nous vivons depuis trente ans une invasion, une colonisation qui entraînent une conflagration. C’est-à-dire que le djihad, ce sur quoi on parle depuis cinq minutes, ce n’est que la cerise sur le gâteau. Dans les innombrables banlieues françaises, où de nombreuses jeunes filles sont voilées, c’est également l’Islam, c’est également du djihad, c’est également la lutte pour islamiser un territoire qui est normalement une terre non islamisée, une terre de mécréants. C’est la même chose, c’est l’occupation du territoire. »

Ainsi, Eric Zemmour a osé affirmer, sans détour, que tous les musulmans de France soutiennent la démarche meurtrière des terroristes et, par cette affirmation même, invite tous les non-musulmans de France à les haïr, en retour. Il s’agit d’une incitation à la haine et à la violence des non-musulmans envers les musulmans, d’une rare violence. Une action judiciaire d’ampleur est, seule, de nature à apporter la contradiction nécessaire à ces propos. L’avocat Jean-Baptiste Jacquenet-Poillot, membre des avocats de la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM) a déposé  plainte ce jour devant le Doyen des juges d’instruction de Paris.

Nous vous invitons à vous constituer partie civile à nos côtés. Tous  les musulmans de France, mais quiconque se sentant offensé par de tels propos honteux, vous vous offensiez, vous pouvez en votre nom vous joindre à la procédure, ensemble, par la force du droit. Pour cela, il suffit de lui écrire à l’adresse mail suivante : contact@jacquenet-poillot.com. Ainsi vous serez l’adversaire judiciaire d’Eric Zemmour.

Karim Achoui

Laisser un commentaire