Contactez-nous

Débats

Une Jeanne d’Arc trop bronzée réveille les identitaires orléanais

Pour les célébrations annuelles qui ont lieu à Orléans, le choix pour incarner Jeanne d’Arc s’est porté sur une jeune fille métissée, provoquant la colère de la fachosphère.

Publié

le

Elle s’appelle Mathilde Edey Gamassou et a été choisie pour incarner Jeanne d’Arc lors des fêtes johanniques d’Orléans. Les tenants de la droite identitaire — les mêmes qui sont certainement persuadés que Jésus était blanc aux yeux bleus — trouvent que cette jeune femme est trop bronzée pour représenter la pucelle d’Orléans, qui avait reçu la mission de délivrer la France de l’occupation anglaise.

Depuis l’élection de Mathilde Edey Gamassou, c’est un torrent de propos racistes et d’injures qui est déversé sur les réseaux sociaux. Une séquence terrible pour l’adolescente de seulement 17 ans, qui a des origines béninoises et polonaises. La jeune fille a été choisie parmi deux-cent-cinquante autres candidates pour incarner l’Orléanaise lors d’une célébration de la victoire de Jeanne d’Arc en avril 1429 sur les Anglais.

Face au flot d’insultes, Mathilde Edey Gamassou a reçu plusieurs messages de soutien, dont celui de la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre femmes et hommes, Marlène Schiappa, qui rappelle que « Jeanne d’Arc n’appartient pas aux identitaires » et « l’histoire de France non plus. » Marlène Schiappa ajoute que « la haine raciste de la fachosphère n’a pas sa place dans la République française. »

Du côté des organisateurs, le choix ne semble pas remis en question : « En 2018 comme depuis 589 ans, le peuple d’Orléans célèbre Jeanne d’Arc par une jeune femme qui évoque son courage, sa foi et sa vision. Mathilde possède toutes ces qualités », explique la présidente du comité Jeanne d’Arc alors que le maire d’Orléans ajoute que « cette jeune fille a été choisie pour ce qu’elle est, une personnalité intéressante et un esprit bien fait. »

« Elle répond aux quatre critères de choix que nous nous sommes fixé : résider à Orléans depuis dix ans, être scolarisée dans un lycée orléanais, être catholique et donner du temps aux autres », rappellent les organisateurs. L’extrême droite, qui voit dans ce choix une transformation de l’histoire « un récit où ce seront les Arabes et les Noirs qui ont fait l’histoire de France depuis les débuts », peut donc se rassurer : leur Jeanne d’Arc 2018 est bel et bien catholique, à défaut d’être blanche.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité

A la une