Le soldat israélien qui avait tué un Palestinien en Cisjordanie, alors que ce dernier était au sol, est jugé et soutenu par des milliers d'Israéliens.

Alors qu’un soldat israélien est jugé pour avoir tué à bout portant un Palestinien qui était au sol, des milliers de manifestants sont venus lui apporter leur soutien.

C’était fin mars à Hébron, en Cisjordanie occupée. Un soldat israélien avait exécuté un Palestinien alors que ce dernier était maîtrisé. Le Palestinien, au sol, était mort d’une balle dans la tête. Mais l’exécution avait été filmée et la vidéo diffusée sur internet. Même l’ONU avait commenté cet acte « horrible, immoral et inique. » Le militaire avait été arrêté et poursuivi, « suspecté d’avoir commis un crime de la plus grave des natures. » Rapidement, le soldat avait avoué. Son avocat avait affirmé que le militaire « sentait que sa vie était en danger » et avait alors logé une balle dans la tête du Palestinien.

Si le Premier ministre israélien avait promis « la plus grande sévérité » à l’encontre du soldat, ce dernier avait été soutenu par des personnalités de haut rang, comme le ministre de l’Education Naftali Bennett, alors qu’un député, Bezalel Smotrich, avait déclaré haut et fort : « Un terroriste qui essaie d’assassiner des juifs mérite de mourir. » Le procès s’est finalement ouvert. Un procès qui s’est tenu alors que des milliers d’Israéliens manifestaient à Tel-Aviv pour soutenir le militaire inculpé. Une foule soutenue, une nouvelle fois, par des députés. Comme Nava Boker, du Likoud de Benyamin Netanyahu, qui estime que le soldat est un « bouc émissaire. »

Le Premier ministre Nétanyahu, devant la pression populaire, est même revenu sur ses déclaration. Le leader du Likoud a déclaré qu’il était « convaincu que la cour considérera toutes les circonstances dans cet incident. » Autrement dit, il pourrait s’agit de légitime défense. « Nos soldats ne sont pas des assassins. Ils agissent contre des assassins et j’espère qu’un moyen sera trouvé pour trouver la juste mesure entre l’acte et le contexte dans son ensemble », a ajouté Benyamin Netanyahu, qui semble avoir oublié ses déclarations quelques semaines plus tôt…

Yassine Bannani

Laisser un commentaire