Organisée par le centre culturel israélite local, cette conférence payante, intitulée « L’Après 7 octobre : bilan et perspectives », accueillera deux officiers du renseignement de l’armée israélienne. Cette initiative a suscité l’indignation de militants et élus pro-Palestiniens, tant locaux que nationaux.

La préfecture des Hauts-de-Seine a mis en place un « dispositif de sécurité spécifique » pour prévenir tout débordement lors de cet événement.

Les autorités redoutent des tensions en raison de l’opposition à la présence des officiers israéliens à cette conférence. Et pour cause, la conférence qui va avoir lieu risque d’être un outil de propagande à la politique israélienne et à la guerre que mène actuellement l’Etat hébreu.

Des milliers d’appels ont été reçus par la mairie de Levallois, témoignant de l’émotion suscitée par cet événement.

La mobilisation et les réactions autour de cet événement soulignent les enjeux sensibles liés au conflit israélo-palestinien et mettent en lumière la nécessité d’un dialogue constructif et respectueux entre les différentes parties concernées, qui serait forcément plus efficace que de faire l’apologie du renseignement israélien.