Contactez-nous

International

Israël critique la France après l’attribution d’un prix à des ONG israélienne et palestinienne

La CNCDH a décidé d’attribuer, entre autres, son Prix des droits de l’Homme de la République française 2018 à B’Tselem et al Haq, des ONG israélienne et palestinienne. L’Etat hébreu critique cette décision.

Publié

le

Le Prix des droits de l’Homme de la République française 2018 sera remis à B’Tselem et al Haq, deux ONG respectivement israélienne et palestinienne, le 10 décembre prochain. Remis par la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH), ce prix est hautement symbolique puisqu’il est remis à l’occasion des 70 ans la Déclaration universelle des droits de l’Homme et des 20 ans la Déclaration des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’Homme.

Outre B’Tselem et al Haq, la CNCDH récompensera un avocat chinois, militant pour les droits de l’Homme, l’ONH colombienne Moviemiento nacional de victimas de Estado, Tournons la page Niger et l’avocat biélorusse Leonid Sudalenko.

Mais du côté d’Israël, c’est la remise d’un prix à B’Tselem et al Haq qui choque. Selon l’ambassade d’Israël en France, al Haq « est liée à l’organisation terroriste FPLP (…) qui prône ouvertement le boycott d’Israël. »


Une information avancée par les services de renseignement israéliens. Le directeur de l’ONG, Shawan Jabarin, avait été accusé par la Cour suprême israélienne d’être « Dr. Jekyll et Mr. Hyde, un défendeur des droits de l’Homme le jour et un terroriste la nuit » en 2016.

Si B’Tselem est, elle, une ONG israélienne, elle n’échappe pas aux critiques de l’Etat hébreu puisqu’elle critique, par la voix de Hagai El-Ad, son directeur la politique d’implantations israélienne aux Nations unies. Netanyahu avait alors pris cette critique de l’occupation israélienne comme une « collaboration avec l’ennemi. »

Michael Oren, député Koulanou, déplore sur Twitter que « la France attribue la plus haute récompense aux organisations B’Tselem et al Haq qui accusent Israël d’apartheid. » Deux organisations qui, selon lui, « défendent le terrorisme et soutiennent le BDS. » Avant de faire un chantage à l’antisémitisme : « La même France ne peut pas prétendre lutter contre l’antisémitisme. Honte à la France », assure-t-il.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope