Quarante-trois ans de prison. C’est le temps que passera en prison, au minimum, l’auteur d’un acte islamophobe aux abords de la mosquée de Finsbury Park, dans le nord de Londres, l’été dernier. En juin dernier, un conducteur de van avait en effet fauché les fidèles sortant de la prière.

Le procès de Darren Osborne a montré que ce dernier, avec deux complices, voulait à tout prix tuer : les trois hommes avaient en effet décidé de foncer dans la foule réunie pour la Journée mondiale d’Al-Qods, mais étaient arrivés en retard et avaient alors décidé de s’en prendre aux fidèles d’une mosquée.

L’acte de ces trois hommes avait tué un homme et blessé une douzaine d’autres. Le juge a estimé que l’esprit de Darren Osborne avait été « contaminé » par les idées de l’extrême-droite.

Osborne, qui a également déclaré lors de son procès qu’il envisageait de tuer le leader du parti travailliste Jeremy Corbyn et le maire de Londres Sadiq Khan, a donc écopé de la perpétuité avec une peine incompressible de 43 ans. La justice a estimé que l’accusé avait été motivé par sa haine des musulmans après s’être radicalisé en ligne.