En ce moment

Les Sahaba sont les compagnons du Prophète Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, qui l’ont rencontré, ont adhéré à ses préceptes, et sont décédés en appartenant à la religion de l’Islam. Ils représentent la meilleure génération de musulman. Les Sahaba ont reçu leurs enseignements directement du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, et ils ont suivi son exemple.

Les Sahaba fidèles compagnons du prophète Mohammed :

«Les tout premiers [pieux] parmi les émigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès!» (sourate At-Tawbah, verset 100).

Parmi les meilleurs compagnons du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, figurent les assistants, les Ansârs, et les émigrés, les Muhâjirîn.

Les émigrés sont ceux qui se sont convertis à l’Islam et ont soutenu le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, au début de la mission islamique, puis qui ont émigré de La Mecque à Médine, lorsqu’Allah le leur a autorisé, ainsi qu’à son Prophète, paix et bénédictions soient sur lui.

Les assistants, les Ansars, sont les habitants de Médine qui ont cru au Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, lui ont prêté assistance, et l’ont aidé.

«Il appartient aussi aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu’ils recherchaient une grâce et un agrément d’Allah, et qu’ils portaient secours à [la cause d’] Allah et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques»,(sourate Al-Hasr, verset 8).

Le musulman doit respecter les compagnons du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, mais doit également les avoir en haute estime.

«Mohamed est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l’image que l’on donne d’eux dans l’Evangile est celle d’une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s’épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense », (Sourate Al-Fath, verset 39).

Les califes de l’Islam :

Le terme de califat, ou calife a d’abord été utilisé dans le Coran. La première instance où le terme «califat» a été utilisée se situe au tout début de la sourate Al-Baqarah. «Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges: ‘Je vais établir sur la terre un vicaire ‘Khalifa’. Ils dirent: ‘Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier?’ – Il dit: ‘En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas!’», (Sourate Al-Baqarah, verset 30).

Dieu fait référence dans cette Sourate à Adam, le premier Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, de l’Islam. Le mort Calife signifie «représentent» ou «successeur». Le calife a pour rôle de transmettre le message de Dieu. Son but est d’incarner sur terre l’autorité de Dieu.

Les califes de l’Islam se sont succédés après le décès du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui. Ils sont au nombre de quatre, et font également partie des compagnons de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui.

Abu Bakr, le plus proche compagnon de Mohamed et premier calife :

Abu Bakr As-Siddiq, est le compagnon le plus illustre de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui. Après la mort du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, il est devenu le premier calife de l’Islam, de 632 à 634.

Abu Bakr fait également partie de la tribu des Quraych, dont il est un membre éminent. Selon la tradition musulmane, il est le premier homme à s’être converti à l’Islam après Khadijah et les deux fils adoptifs de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui. Il est considéré comme un homme loyal, sage et intègre. Bien qu’appartenant à la classe aisée, Abu Bakr est très généreux envers les personnes pauvres et défavorisées.

Etant donné qu’il fait partie des premiers convertis à l’Islam, Abu Bakr a suivi le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, lors de son départ à Médine. Il a également participé à toutes les batailles menées par Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui. Le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, a dit, au sujet d’Abu Bakr: «Tous ceux à qui j’ai prêché l’islam ont trouvé quelque hésitation, sauf Abû Bakr.»

«Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon: ‘Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous’», (Sourate At-Tawbah, verset 40).

Abu Bakr, le premier calife de l’Islam

Sur son lit de mort, Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, demande à Abu Bakr de le remplacer pour diriger les prières publiques. A la mort du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, Abu Bakr est désigné comme son remplaçant et devient ainsi le premier calife de l’Islam.

Hudayfa a rapporté que le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, a dit: « Suivez la voie de ceux qui viendront après moi : Abû Bakr et Omar.» Certains risques de conflit émergent cependant entre les Muhâjirîn et les Ansârs concernant le choix d’Abu Bakr en tant que calife. Mais heureusement, Abu Bakr est là pour les ramener à la réalité grâce à sa sagesse.

Les musulmans, très affectés par la mort du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, en perdent presque leur lucidité. C’est également le moment de ridda (la Grande Apostasie): beaucoup de musulmans converties remettent alors leur foi en question. Abu Bakr ramène le royaume à la paix en vainquant les tribus qui s’opposent à l’Islam. C’est notamment lors de la bataille d’Al-Yamâma que 1200 musulmans sont tués.

Après avoir ramené calme et paix dans le royaume que Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, a créé, Abu Bakr souhaite désormais l’étendre. Il commande donc des missions d’expédition vers la Syrie et la Mésopotamie, d’où il sort victorieux.

Le décès d’Abu Bakr

A un âge avancé, le premier calife de l’Islam et le compagnon le plus proche de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, tombe malade. Il meurt le 23 août 634.

omar-compagnon-du-prophète

Omar, second calife de l’Islam :

Né vers 584 à La Mecque, Omar ibn al-Khattab compte parmi les membres de la tribu Banu Adi. Il grandit dans une famille de la classe moyenne. Son père, Al-Khattab ibn Nufayl, est également réputé pour être impitoyable. C’est dans cet atmosphère que grandit Omar. Alors que la plupart des citoyens de l’Arabie sont illettrés à cette époque, Omar apprend à lire et à écrire.

Il pratique aussi les arts martiaux, ce qui l’amène plus tard à remplacer son père pour être le médiateur lors de désaccords entre différents clans. Par après, Omar devient vendeur et voyage sur les routes du commerce de l’époque.

Son opposition à l’Islam

Omar a 27 ans lorsque le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, reçoit les premières révélations et commence sa mission. Mais Omar ne se soucie pas directement du message de l’Islam. Alors que la mission du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, est en cours depuis six années, un nombre conséquent de musulmans ont déjà quitté La Mecque pour l’Abyssinie, ce qui rend Omar furieux. En effet, ce dernier soutient les croyances des Koraïchites et perçoit l’Islam comme une source de désunion entre le clan des Quraysh.

Selon la tradition musulmane, sa haine pour l’Islam est d’abord telle, qu’Omar décide un jour de tuer Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, après avoir appris la conversion de sa sœur à l’Islam. Selon la tradition islamique encore, Omar s’est rendu jusqu’à la maison de sa sœur pour en avoir le cœur net sur sa conversion. Dès le pas de la porte, il aperçoit un Coran. Alors que Omar veut frapper son mari, sa sœur s’interpose et il la frappe alors au sang.

Omar se sent alors mal et décide de lire quelques phrases du Coran. Ses yeux se remplissent immédiatement de larmes, et Omar quitte précipitamment la maison de sa sœur pour se rendre chez le Prophète Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui. Omar déclare alors à Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, qu’il croit qu’il n’existe qu’un seul Dieu et que son Messager est Mohamed.

Omar, le symbole de l’Islam fort

Lorsque Omar accepte l’Islam, il devient instantanément un homme dévoué à la Oumma. La Oumma peut être traduite par la maison, la communauté ou la nation. Dès lors, Omar contribue énormément à la Oumma et se déclare membre de la nation.

Selon la tradition islamique, Omar est également le premier homme à s’être déclaré publiquement musulman. Pour cela il a fait face à de nombreux châtiments. Les Koraïchites se rendent notamment à son domicile pour le passer à tabac, mais Omar réussit à se remettre de ses blessures et devient ainsi le symbole d’un Islam fort.

En 622, Omar émigre vers la ville de Médine suite à l’appel de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, qui dit à tous les musulmans se rendre dans la ville anciennement surnommée Yathrib. Seul Omar se rend à Médine dans la journée, puisqu’il a déjà annoncé sa conversion aux Koraïchites.

Omar ibn al-Khattab a participé au côté du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui, et de ses disciples en 624 et 625 aux batailles de Badr et d’Uhud. Jusqu’à la mort de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, Omar le suit et prend part aux batailles ainsi qu’à la conquête de La Mecque en 630. A la mort de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, Omar est fortement atteint. Lors du califat d’Abu Bakr, Omar passe l’essentiel de son temps à mettre en place les batailles programmées par Abu Bakr.

Le califat de Omar

Avant de décéder, Abu Bakr rassemble ses proches conseillers et décide de désigner Omar comme son successeur. Omar al-Khattab est le deuxième calife de l’Islam et il est le premier à avoir été surnommé le commandeur des croyants.

Omar débute son règne en rassemblant les croyants de l’Islam et en leur expliquant ses objectifs et ses attentes. Le second calife va également mettre en place le système de zakat pour les non musulmans, et mettre en place le système du calendrier de l’Hégire.

Plusieurs batailles sont commandées par Omar al-Khattab, dont la prise de Damas, la conquête de l’Irak et de la Perse, la conquête des villes de Syrie, la prise de Jérusalem, la prise de Ctésiphon, la fondation de Koufa, la seconde bataille d’Emèse et la conquête de l’Egypte.

L’assassinat du calife Omar

Omar al-Khattab est assassiné le 3 novembre 644 par un esclave venant de perse. Ce dernier le poignarde lors de la prière du Fajr, dans la mosquée de Médine. Omar décède trois jours après l’acte.

Othman ibn Affan :

Othman est la troisième calife de l’Islam et fait également partie des premiers converties à la religion. Il règne pendant 12 ans, après avoir suivi Omar al-Khattab.

Né dans la tribu des Banu Umayyah, Othman appartient au rang aisé des Mecquois. Plus tard, il épouse d’abord une des filles de Mohamed: Rukkaya. Alors qu’il doit participer à la bataille de Badr, Mohamed autorise Othman à rester auprès de Rukayya, qui est malade et qui meurt un peu plus tard. Par après, Othman épouse Umm Kulthum, une autre fille du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui.

Le califat d’Othman

Peu avant sa mort, Omar ibn al-Khattab a mis en place un conseil constitué de six membres, afin d’élire un nouveau calife à sa mort. Othman, qui fait partie du conseil, est désigné en 644 pour succéder à Omar.

Othman, le troisième calife de l’Islam, est responsable de la grande expansion de la Oumma. Il contribue notamment à la conquête des états de l’ancien Empire sassanide et de l’Arménie.

C’est également pendant son califat qu’il fait face à de nombreuses critiques, entre autres dans les régions de Koufa et en Irak. En effet, durant ses conquêtes, il a désigné de nouveaux gouverneurs dans plusieurs territoires. Au fur et à mesure, les plaintes émergent et s’accentuent concernant le choix de ces dirigeants.

Alors que les désaccords se perçoivent au niveau de la lecture du Coran, Othman décide d’homologuer une version officielle du Livre Saint.

L’assassinat d’Othman ibn Affan

Alors que sa maison est assiégée depuis quarante jours par les dirigeants dissidents de Bassora, de Koufa et d’Egypte, Othman est assassiné en 656 à Médine.

ali-ibn-abi-talib-le-compagnon-du-prophete

Ali ibn Abi Talib, le dernier calife :

Né en 600 à La Mecque, Ali est le cousin germain de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, et le fils d’Abou Talib, l’oncle du Prophète, paix et bénédictions soient sur lui. Il est le quatrième et dernier calife de l’Islam.

Ali est adopté par Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, lorsque ce dernier se marie avec Khadija. Il passe toute son enfance et sa vie à ses côtés. Il a également été présent dans la plupart des batailles menées par la Prophète, paix et bénédictions soient sur lui.

Par après, Ali se marie avec Fatima, la fille de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui. Ali est réputé pour être incollable en matière de justice. Selon la tradition musulmane, le second calife, Omar, se réfère à lui lorsque des tribus faisaient face à de gros désaccords.

Ali a également rapporté beaucoup de hadith. Ils seraient au nombre de 597.

Le califat d’Ali

Lorsque le calife Othman ibn Affan est assassiné, Ali est désigné pour prendre le rôle du nouveau calife. Il fait alors de Koufa, en Irak, sa capitale.

Il est assassiné lorsqu’il a 62 ou 63 ans, alors qu’il est en train d’accomplir du Fajr.

Talha ibn Ubayd Allah :

Né en 596, Talha est le cousin germain d’Abou Bakr. Habitant de La Mecque, il apprend à lire et écrire et escorte par après les caravanes sur les routes commerçante qui font le trajet entre La Mecque et Shaam.

Talha fait partie des premiers convertis à l’Islam, avec l’aide d’Abou Bakr. Talha a également suivi Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui, durant tout son parcours. Il a participé à toutes les batailles, excepté celle de Badr. Lorsqu’Omar, le second calife de l’Islam, est sur le point de décéder, il désigne Talha dans le comité du conseil qui est en charge de nommer les prochains califes.

Talha décède en 656 sous le règne du dernier calife, Ali ibn Abi Talib. C’est lors de la bataille du Chameau qu’il est touché par une flèche.

Zubayr ibn al-Awwam :

Né la même année que Talha ibn Ubayd Allah, en 596, Zubayr fait partie des dix personnes qui ont été promises au paradis par le Prophète, paix et bénédictions soient sur lui. Il est originaire du clans des Koraïchites et participe à toutes les batailles menées par Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui. Zubayr ibn al-Awwam est assassiné en 656 alors qu’il est en train de prier.

Abd ar-Rahman ibn Awf :

Abd ar-Rahman a été l’un des premiers convertis à l’Islam et est connu par sa grande générosité.

Sa’d ibn Aqi Waqqas :

Né au sein de la tribu des Koraïchites, Sa’d est le cousin de la mère de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui. Il devient musulman en 610, à l’âge de 17 ans. Selon la tradition musulmane, Sa’d est connu pour ses tires de flèches qui atteignent pour la plupart leur cible, mais également pour ses invocations.

Lorsque Omar règne sur le califat, Sa’d dirige la bataille d’al-Qadisiyya en Irak. Il meurt en 674 à l’âge de 674.

Abu Ubayda ibn al-Djarrah :

Né en 581 parmi la tribu des Koraïchites, Abu est également l’un des premiers converties à l’Islam, peu après Abou Bakr. En 615, il doit émigrer en Abyssinie, l’actuelle Ethiopie. Abu participe successivement aux batailles de Badr et d’Uhud. Il a aussi pris part à la prise de La Mecque en 627.

En 629, Abu dirige une campagne contre le clan des Banu Juhayn. Selon la tradition musulmane, les combattants se perdent d’abord, et viennent à manquer de vivres. Dieu vient ensuite leur apporter un poisson de la mer, qui est proche. Par la suite, c’est la chair d’un animal qui alimente les guerriers et leur permet de rentrer bredouille à Médine.

Lors du règne d’Abou Bakr en tant que calife, Abu Ubayda reçoit la province d’Homs, dont il est le gouverneur. En 637, alors que Omar est calife, Abu participe à la prise de Damas, la conquête des villes de Syrie et la seconde bataille d’Emèse.

Abu Ubayda meurt en 639 lors d’une épidémie de peste en Syrie.
Saïd ibn Zayd
Également l’un des premiers convertis à l’Islam, il a aussi été le secrétaire de Mohamed, paix et bénédictions soient sur lui.

Login to your account below

Fill the forms bellow to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.