En ce moment

El Aïd Es-Sighir, Lebaran, Aïd El Fitr et même la fête du sucre, sont des noms d’une seule festivité. Après un mois d’abstinence, les musulmans du monde célèbrent, chacun à sa manière, cette fête qui est symbole d’amour, partage et pardon.

Nous avons choisi de vous parler de la fête du fin du jeûne dans 3 pays du monde musulman pour mettre en évidence l’esprit de réjouissance que cette commémoration offre.

Les appellations de Aid el Fitr dans le monde musulmans :

Aid El Fitr en Turquie :

La Turquie, un pays situé à la lisère de l’Europe et de l’Asie, jouit de la bringue de l’Aïd. A commencer par la municipalité métropolitaine qui offre un slogan qui prêche l’amour « Aimons-nous, soyons aimés » avec du feu au sommet de la montagne tendu sur les minarets de la Grande Mosquée Bleue d’Istanbul.

Les Turques embrassent la main droite des personnes âgées en la mettant sur le front pour montrer leurs respects tout en souhaitant Multur Bayramlar, qui signifie Joyeux Aïd. Les petits enfants par contre font du porte à porte en souhaitant une bonne fête aux voisins et aux membres de la famille qui vivent près de chez eux.

Ces derniers leurs offrent des bonbons, du chocolat et même une petite somme d’argent pour les récompenser de leurs efforts.

L’Etat aussi a son mot à dire. Les municipalités organisent des spectacles publics comme des jeux et des pièces de théâtre qui datent de l’époque Ottomane. Ils organisent aussi des collectes de fonds pour les pauvres pour les aider à subvenir à leurs petits besoins.

Le petit Aïd en Turquie est un symbole de partage.

Aid El Fitr en Indonésie :

En Indonésie, un pays transcontinental de l’Asie Sud-ouest et de l’Océanie ou encore le plus grand archipel du monde, voit l’Etat comme un agent complémentaire du bon déroulement de Idul Fitri. Cette fête, qui dure plus de 3 jours, commence par un versement d’une somme aux travailleurs qui diffère selon la région. Ce bonus appelé Tunjangan Hari Raya (THR) est obligatoire depuis 1950.

Les achats de l’Eid, aussi appelé Lebaran, créent des foules de gens énormes. Entre nouveaux vêtements et mangeailles traditionnelles, les habitants édifient une atmosphère de festivité particulière. Les remises importantes sur les vêtements de mode se font beaucoup. Le shopping se fait avec le son de la musique islamique qui, par contre, dure tout au long de la fête.

Le gouvernement Indonésien ne manque pas de mettre la main à la pâte. Pendant la Mudik (fête des retrouvailles), le nombre des voyageurs augmente. Et c’est en assurant le transport entre les villes que le gouvernement assiste les estivants à rejoindre leurs familles.

La nuit qui précède l’Eid, le son des tambours ne cessent de battre dans les mosquées et les feux d’artifices n’arrêtent pas d’être allumés au moindre coin et recoin du pays même avec l’interdiction de l’utilisation de ces derniers par la police.

Quand vient le jour, la prière matinale est principalement le mot du jour. Avec leurs nouveaux habits, les Indonésiens vont voir leurs familles pour leurs demander pardon et leurs souhaiter un joyeux Aïd. Ceci dit, la fête en elle-même est un signe d’expiation.

Les aumônes distribuées du matin au soir dans les mosquées sont un signe de miséricorde.

Les plats tel que le Ketupat, nourriture traditionnelle dédiée à la fête, le Kue Kering, les biscuits et le Lemag, un gâteau au riz gluant cuit au bambou sont les bienvenues à table en regardant la télévision.

Les musiciens célèbres du pays que la télévision diffuse chantent tout au long des célébrations, de la musique dévouée mélangées à des versets Coranique.

Pour finir dans cette festivité, les Indonésiens ont un rituel spécial qui est « la visite des tombes ». Lors des visites, ils nettoient catacombes en récitant Sourate Ya-sen en faisant le Tahlil pour demander le pardon et la miséricorde à Dieu pour les défunts.

Aid El Fitr en Malaisie :

Pour en finir avec les appellations, nous avons choisi de vous emmenez à travers nos mots en Malaisie, un pays de l’Asie du Sud-est.

Pendant le Hari Raya Puasa, et dès le 20eme jour de Ramadan, les maisons et les mosquées sont décorées par des lampes d’huiles jusqu’à la fin du festival.

Les Malaisiens nettoient leurs maisons pour assistent à la prière pour se diriger enfin vers le cimetière pour prier la miséricorde aux oubliés de la vie et leurs montrer qu’ils sont toujours présents surtout dans leurs fêtes.

Il vient ensuite les retrouvailles où familles et amis se réunissent pour manger le Ketupat Rending, le plat traditionnel de l’Aïd dans la joie et la bonne humeur.

Toute fin de jeûne a son festin et sa tradition certes, mais les valeurs du pardon, partage et de l’amour ne changent pas dans l’esprit des Musulmans.

Ce qu’il faut savoir concernant Aid El Fitr :

Les rituels de Aid El FitrZakat Al FitrTakbir Aid El Fitr

 

Login to your account below

Fill the forms bellow to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.