En ce moment

«Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand!» (Sourate An-Nisa, verset 34).

Les personnes qui critiquent l’Islam s’appuient souvent sur ce verset du Coran pour justifier le fait que les hommes pourraient battre leur femme en Islam. Mais en réalité, il serait plus intéressant d’extirper les morceaux de phrases sujets à confusion:

•       «Les hommes ont autorité sur les femmes»,

•       «Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris)»,

•       «Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance (…), frappez-les. »

Ce que dit le Coran

D’une part, plusieurs versets du Coran démontrent à plus d’une reprise que hommes et femmes sont égaux en Islam.

En réalité, il serait donc plus judicieux d’étudier la version arabe de ce verset. En effet, la langue arabe est pleine finesse et certains mots peuvent avoir plusieurs significations. Les écarts au niveau littéraires sont donc nombreux.

Par exemple, « Les hommes ont autorité sur les femmes», pourrait être compris par «Les hommes prennent en charge les femmes. » En effet, en Islam, les hommes ont pour devoir d’assumer financièrement les femmes.

La partie du verset qui porte le plus à confusion est la dernière: « Frappez-les. » Alors que le Coran est explicite et que les textes Saints ne peuvent être contredits, comment justifier ces paroles?

Comme nous l’avons déclaré plus haut, hommes et femmes sont égaux en Islam. Mais si l’homme est autorisé à frapper sa femme, comment peuvent-ils l’être? D’autre part, la consigne « wa-dribûhunna » ne peut pas signifier dans ce verset « Frappez-les. »

Un jour, le diable demande à Dieu d’enlever les enfants, la richesse et la santé du prophète Job, paix et bénédictions soient sur lui. Sa femme, qui n’en peut plus, s’en va chercher un refuge ailleurs. Avant de partir, elle désobéit à Job (PBSL) et il lui dit : « Quand j’irai mieux, je m’occuperai de toi (La punir) ». Après, lorsqu’Allah lui redonne sa santé, Job (PBSL) lui demande ce qu’il pourrait faire avec sa femme, puisqu’elle lui a désobéit. Mais Job (PBSL) aime beaucoup sa femme, et Dieu dans sa miséricorde lui a dit de la frapper avec des branches d’arbres pour ne pas lui faire de mal.

Dès lors, certains affirment qu’il serait possible de frapper sa femme mais de manière légère, « gentiment. » C’est aussi ce que la tradition musulmane en conclut.

D’autres pensent qu’il est autorisé de frapper son épouse si elle a commi un acte grave, mais que de manière générale, il vaut mieux ne pas le faire. Mais il est connu que le prophète Mohamed a à plusieurs reprises incité ses disciples à bien agir envers leurs femmes.

Toutefois, il serait plus crédible de s’éloigner du sens constaté par ce verset seul et de prendre en compte les différentes remarques qui ont été citées dans le Coran par rapport au rapport entre l’homme et la femme. Il serait donc plus véridique que cet acte de correction soit symbolique.

Login to your account below

Fill the forms bellow to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.