Contactez-nous
, « Imam, celui qui est devant » : un documentaire sur l’imam de la Grande Mosquée de Lyon , « Imam, celui qui est devant » : un documentaire sur l’imam de la Grande Mosquée de Lyon

Culture

« Imam, celui qui est devant » : un documentaire sur l’imam de la Grande Mosquée de Lyon

Le réalisateur Adrien Rivollier a suivi pendant plusieurs mois Mondher Najjar, l’imam de la Grande Mosquée de Lyon. Un portrait diffusé sur France 3, permettant au grand public de découvrir le quotidien d’un imam en France.

Publié

le

Mondher Najjar, imam de la Grande Mosquée de Lyon a quitté sa petite ville natale de Ksour Essaf, en Tunisie, pour venir exercer le métier d’imam en France. Arrivé en 2002, il est désormais le chef spirituel d’une communauté de plus de 8000 fidèles.

Un documentaire, co-produit par « Les films du balibari », vient de lui être consacré. Un film diffusé dans le cadre d’une série d’émissions de France 3 intitulé « D’ici et d’ailleurs », montrant des portraits d’hommes et femmes installés en France.

Dans ce documentaire « Imam, celui qui est devant », on découvre donc le quotidien d’un imam et ses multiples casquettes : guide pour la prière, directeur de conscience, conseiller conjugal, médiateur, psychologue, formateur des convertis…

Il est celui « à qui on demande trop et qui ne peut pas tout » souligne le réalisateur. En effet, dans sa permanence et au téléphone, les demandes affluent, les fidèles cherchant des réponses sur l’islam mais aussi sur bien d’autres problèmes rencontrés au quotidien.

Une grande place est aussi accordée en images à l’accompagnement des convertis, révélant la pression exercée sur les imams en France face à la radicalisation et la responsabilité qui pèse sur leurs épaules. 

« Je ne voulais pas faire une enquête dans les milieux salafistes ou chez les prêcheurs de haine, cela ne m’intéressait pas. Cela existe et d’autres s’en chargent de façon pas toujours très bienveillante, je n’ai pas envie de participer à ça. Je me suis contenté de tenter de répondre à des interrogations : qu’est-ce qu’un imam, que fait-il au quotidien ? Comment vit-il ? A-t-il un métier à côté ? L’exercice du portrait m’intéressait. Avec une approche assez intimiste et une grande proximité », explique dans El Watan, Adrien Rivollier, le réalisateur.

En effet, le spectateur plonge dans l’intimité de l’imam, filmé chez lui avec sa famille, regardant le match de foot de son fils, dans le cabinet d’un kinésithérapeute, ou encore en train de se faire couper les cheveux.

Un film de 52 minutes qui permet donc de « dérouler un portrait équilibré d’un imam, l’histoire d’un homme comme tout le monde » souligne également le réalisateur dans le journal algérien.

Le documentaire diffusé sur France 3 le 18 mars dernier, est toujours disponible en replay sur internet.

Photo : © Les films du balibari

A la une