Une étudiant en commerce a lancé « Iftar Sharing », qui permet à des organisateurs d'iftars d'inviter d'autres personnes, musulmanes ou non.

Un étudiant en commerce a lancé une plateforme pour partager des iftars pendant toute la période du ramadan 2016. Une initiative sympathique.

« Faisons connaissance autour d’un iftar. » Voilà, en quelques mots, l’objectif de la page Facebook « Iftar Sharing ». Avec plus de 8 000 membres, l’initiative est un franc succès. A la façon de « Prenons dattes », qui répertorie tous les iftars gratuits, « Iftar Sharing » veut être un moyen de rencontres. « Durant le ramadan, il est de coutume de se rassembler pour le moment du repas. Certains n’ont parfois pas la chance d’avoir leurs proches près de chez eux, parce qu’ils étudient ailleurs ou sont en déplacement professionnel », explique à Zaman France le fondateur, un étudiant en école de commerce, Yassine Abdellaoui.

Ouvrir l’iftar à des non-musulmans

Celui-ci a créé un site web, « une plateforme gratuite qui vous permet de partager un iftar et d’échanger avec d’autres convives autour d’un plat. » Chaque soir de ramadan, le portail propose de mettre en contact hôtes et invités. « La générosité est une des valeurs mises en avant durant ce mois important et il est toujours bon d’avoir des convives à sa table, alors partageons », résume « Iftar Sharing », qui propose à ceux qui ont de la place d’accueillir « un musulman ou non musulman. » Car c’est aussi cela le partage d’iftars : faire découvrir le jeûne.

Si l’initiative concerne avant tout la région parisienne, Yassine Abdellaoui espère bien étendre son concept à toute la France. L’idée a d’ailleurs fait son chemin : après une première tentative l’année dernière, « Iftar Sharing » a fait son retour pour le ramadan 2016. Avec, en ligne de mire, changer l’image des musulmans de France. « En France, il y a une forte communauté musulmane, dont il faut donner une autre image, au-delà des idéaux tronqués que véhiculent certains médias », résume l’initiateur du projet, qui espère finaliser son site pour le ramadan 2017.

Mehdi Chaouali

Laisser un commentaire