Le cardinal André Vingt-Trois a dénoncé le mariage homosexuel en pleine homélie suite au drame de Saint-Etienne-du-Rouvray.

En pleine homélie pour rendre hommage au prêtre tué mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray, André Vingt-Trois a fustigé l’homosexualité. Un dérapage qui a évidemment choqué.

Au lendemain du drame survenu à Saint-Etienne-du-Rouvray, l’Eglise n’a cessé d’appeler à l’union. L’homélie du cardinal André Vingt-Trois était elle aussi très attendue. Une homélie qui a été politique : « On ne construit pas l’union de l’humanité en chassant les boucs-émissaires. On ne contribue pas à la cohésion de la société et à la vitalité du lien social en développant un univers virtuel de polémiques et de violences verbales », a assuré le prêtre, visant notamment les discours de haine des politiques et des médias. Avant d’ajouter : « Le combat des mots finit trop souvent par la banalisation de l’agression comme mode de relation. Une société de confiance ne peut progresser que par le dialogue dans lequel les divergences s’écoutent et se respectent. »

André Vingt-Trois dénonce les « déviances des mœurs »

Le cardinal affirme ensuite : « On invoque souvent les valeurs, comme une sorte de talisman pour lequel nous devrions résister coûte que coûte. Mais on est moins prolixe sur le contenu de ces valeurs, et c’est bien dommage. » Dénonçant la société de la peur, André Vingt-Trois l’assure : le « matraquage médiatique qui relaie la réalité par de véritables campagnes à côté desquelles les peurs de l’enfer des prédicateurs des siècles passés font figure de contes pour enfants très anodins. » Jusque-là, le discours est impeccable. Très politique, mais c’est dans les habitudes du cardinal, connu pour transmettre publiquement le message de l’Eglise. Quoi qu’il en soit, aux deux-tiers de son homélie, André Vingt-Trois laisse planer un réel sentiment d’union nationale.

« Est-il bien nécessaire aujourd’hui d’évoquer la liste de nos peurs collectives ? », demande suite André Vingt-Trois. Peut-être aurait-il mieux valu qu’il s’arrête là. Car, alors que la blessure de l’attentat de la veille n’était pas encore pansée, le cardinal n’a pas hésité à condamner le « silence des élites devant les déviances des mœurs et la législation de ces déviances ». Comprenez évidemment l’homosexualité et le mariage pour tous. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont dénoncé les propos d’André Vingt-Trois, dont l’homélie aurait pu être un exemple… avant ce dérapage.

Laisser un commentaire