A Arbent, dans l'Ain, un restaurant Quick passe au tout halal. Une solution idéale pour relancer l'activité des fast-foods en perdition.

Pour sauver ses restaurants dont les chiffres d’affaires sont jugés trop faibles, Quick passe certains de ses fast-foods au tout halal. Et ça fonctionne : les bénéfices progressent dans tous les cas et la masse salariale augmente.

Loin des débats passionnés et bien souvent stériles sur la légitimité du halal en France, il est un fait que même l’extrême droite ne pourrait contester : l’abattage rituel fait survivre une économie actuellement morose. En effet, à Villeneuve-sur-Lot par exemple, le halal devait permettre d’assurer la reprise de l’abattoir de la ville par des investisseurs et, avec 10 % de croissance annuelle et 5 milliards d’euros de chiffres d’affaires potentiels, le marché du halal pourrait même permettre de régler une bonne partie de la crise des éleveurs.

28 Quick halal en France

Les industriels connaissent le potentiel de ce marché et, lorsque les affaires ne sont pas florissantes, ils aiment se tourner vers le halal pour maximiser leurs bénéfices. C’est le cas de Quick. Depuis le début de l’année, la deuxième chaîne de fast-food en France est en perte de vitesse. Or, sur ses 399 restaurants, Quick recense 28 fast-foods halal qui fonctionnent extrêmement bien. Si bien que la direction a décidé de passer le restaurant d’Arbent, dans l’Ain, en version halal. Une première dans ce département.

Et le meilleur moyen de ne pas créer de polémique, c’est certainement d’avancer les chiffres que la transformation du menu va permettre d’augmenter sans attendre : six collaborateurs supplémentaires vont être recrutés et l’enseigne espère bien faire fructifier son chiffre d’affaires. Selon SaphirNews, le passage d’un restaurant Quick classique en halal a pour conséquence une augmentation de 50 % sur le ticket moyen, le doublement du chiffre d’affaires en volume et en valeur, l’augmentation des approvisionnements et la création de nombreux emplois.

La mosquée de Lyon comme certificateur

Dans le fast-food test de Villeurbanne – l’un des trois restaurants Quick halal de la région – le chiffre d’affaires a bondi de 30 % la première semaine, indique Le Monde, la marque refuse cependant de confirmer l’information, sans la démentir. Après avoir été mis en cause pour ses certifications en provenance des mosquées de Paris et d’Evry, c’est désormais la mosquée de Lyon qui certifie le halal de Quick. De quoi laisser présager un avenir radieux pour la marque, même si l’on ne sait pas encore ce qu’il adviendra des Quick halal dans les mois à venir, après que la marque est entrée dans le giron de Burger King.

Arbent : le restaurant Quick passe au halal (ici)

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire