Un projet de loi sera étudié pour organiser le marché du halal au Pakistan. Ce pays veut renforcer ses exportations vers les pays des Golfe.

Au Pakistan, les autorités ont fait le pari de la promotion du marché halal : en début d’année le gouvernement a publié une liste de produits importés disponibles sur le marché mais qui ne sont pas halal. Des toasts sucrés américains « Pop-Tarts » au « Jell-O », le dessert gélatineux ou différentes marques de soupes de poulet importées d’Europe, de nombreux produits ont été indexés. Et fait peu commun, les commerçants ont rejoint le gouvernement dans la chasse aux produits douteux et retiré certains de ces produits de leur rayons. D’autres ont apposé des pancartes pour inciter leurs clients à se renseigner sur la licéité des produits en s’informant sur les ingrédients affichés sur les produits achetés. Exit donc le vin, les poulets qui ne sont pas abattus selon le rite islamique et les produits à base de gélatine porcine.

Le halal au Pakistan : un nouveau cadre juridique

L’année dernière, le Ministère des sciences et des technologies a exprimé la volonté de mettre en place une autorité responsable de la certification et du contrôle du marché halal au Pakistan : le Pakistan Halal Authority (PHA). Promesse tenue ! Un projet de loi a été élaboré pour organiser le marché. Ainsi au cours des mois prochains, les parlementaires devraient légiférer pour lui transférer le pouvoir de contrôle du marché. L’autorité pakistanaise du halal devrait à terme pouvoir contrôler les importations et normaliser les exportations agroalimentaires halal vers les pays du Golfe. Pour renforcer la crédibilité du halal au Pakistan, les produits exportés seront analysés par des bureaux de certification accrédités de l’agence nationale du halal. De plus, une équipe de contrôleurs et d’inspecteurs spécialisés doit être mise sur pied pour effectuer des missions de contrôle. En cas de dépassements enregistrés et vérifiés, la peine encourue peut atteindre les 5.000 dollars d’amende et l’inculpé peut écoper six mois de prison.

Vers une stratégie de marque halal

Si le marché du halal connaît depuis quelques années une croissance exponentielle, le Pakistan vient tout juste de se mettre à niveau pour profiter de cette manne. Mais une bonne stratégie de marque est tributaire de la crédibilité de l’étiquetage halal, pour pourvoir s’imposer dans le marché halal, surtout dans les pays du Golfe, il faut donner au consommateur un vrai gage de qualité. Il faut également réussir à trouver le consensus entre tous les intervenants au Pakistan sur la question, imams et autorités religieuses, pour finaliser une norme acceptée par tous.

Source (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire