Contactez-nous

Société

Dans les grandes villes de France, des rassemblements pour dire non à l’islamophobie

Plusieurs associations appellent à un rassemblement vendredi soir pour se recueillir et dénoncer l’islamophobie, une semaine après l’attentat de Christchurch.

Publié

le

Il y a près d’une semaine, une cinquantaine de fidèles musulmans de Christchurch mourraient sous les balles d’un terroriste. Plusieurs organisations appellent, ce vendredi 22 mars, à un rassemblement suite à cet attentat islamophobe.

Les différentes associations veulent dénoncer « le venin raciste et du soi-disant ‘choc des cultures’ distillé par tous les pouvoirs politiques qui criminalisent une partie des citoyens parce que musulmans, migrants, arabes, noirs, roms, habitants des quartiers populaires, qui autorisent ces passages à l’acte. »

Dans un communiqué, ces organisations affirment que « nous avons le devoir de dénoncer tous les islamophobes en responsabilité » mais aussi « de refuser toutes les euphémisations et relativisations qui parcourent les grands médias et qui ont fini par banaliser la haine et même à l’institutionaliser. »

Un rassemblement qui a pour objectif de commencer à « déraciner le mal. » « L’islamophobie a tué hier, tue aujourd’hui et continuera de tuer si nous ne nous donnons pas les moyens » Un rassemblement qui sera également un moment de recueillement en mémoire des victimes. Les organisations appellent à des rassemblement dans les grandes villes de France, « devant les mairies ou autres lieux symboliques. » Pour la région parisienne, le rassemblement aura lieu à 19 heures à République.

Prières

Tweets

Muslimoscope

A la une