Contactez-nous

Société

Les Grandes Gueules encouragent les entreprises à « discriminer les femmes voilées »

Ce mardi, une chroniqueuse de RMC a indiqué que « les entreprises privées qui décident de discriminer volontairement les femmes musulmanes parce qu’elles sont voilées ont aussi le droit de faire ce choix. »

Publié

le

Ce mardi matin, Rokhaya Diallo était invitée par les Grandes Gueules, sur RMC, à parler de la tribune que la militante a cosignée le 2 août dans La Libre Belgique, et intitulée : « Les droits des musulmanes font partie des droits des femmes. » Dans cette tribune, on pouvait lire que « l’interdiction de signes ou vêtements religieux dans l’emploi ou le secteur public constitue une discrimination. » Un texte critiqué sur les réseaux sociaux, certains utilisateurs reprochant aux signataires de la tribune de vouloir revenir sur la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.

Rokhaya Diallo était donc invitée à débattre avec les chroniqueurs des Grandes Gueules de ce texte et plus généralement du port du voile dans les entreprises privées. Zohra Bitan, qui dénonce régulièrement un « business de l’islamophobie », en a profiter pour étaler sa méconnaissance des lois de la République et de la laïcité. Ancienne secrétaire générale de la LICRA, elle a en effet indiqué que le voile était « interdit dans la sphère publique », avant de se reprendre. Mais cet échange a surtout été l’occasion pour la chroniqueuse d’effectuer une étonnante sortie sur le port du voile par des salariées dans le secteur privé…

Dans une longue tirade anti-voile, Zohra Bitan a débuté en estimant que « c’est compliqué d’obliger des employeurs (…) à recruter des femmes musulmanes voilées. » Avant d’aller plus loin : « Les entreprises privées qui décident de discriminer volontairement les femmes musulmanes parce qu’elles sont voilées, elles ont aussi le droit de faire ce choix, de se dire : ‘Dans mon entreprise, je veux une neutralité religieuse’. » Rien de plus normal pour Zohra Bitan qui indique par ailleurs que « le voile (lui) pose un problème, à (elle), à (sa) féminité. Le voile ce n’est pas un bout de chiffon. Le voile a une signification religieuse. (…) Pas de voile au travail. »

Des propos qui, comme l’a dit Rokhaya Diallo à l’antenne, ne sont pas sans rappeler ceux d’Eric Zemmour qui avait indiqué que « la discrimination à l’embauche est un droit. » L’employeur du journaliste, RTL, avait, à l’époque, été mis en demeure par le CSA pour « éloge de la discrimination » et Eric Zemmour condamné par la justice pour « exhortation implicite à la discrimination. »

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité