Cette révélation a suscité l’indignation de parents d’élèves qui trouvent inacceptable de servir de la viande halal à des écoliers sans prévenir personne. Dans le collimateur des parents d’élèves, la société Catering Academy basée à Staffordshire.

Des écoliers à travers tout le Sussex se sont vus servir de la viande halal sans le savoir. Une enquête menée par The Argus a ainsi découvert que les entreprises de restauration collective fournissaient de la viande halal non labellisée comme telle à des écoles anglaises. Au moins une dizaine d’écoles sont dans la ligne de mire de cette enquête.

Viande halal : les dessous de la polémique

Cette révélation a suscité l’indignation de parents d’élèves qui trouvent inacceptable de servir de la viande halal à des écoliers sans prévenir personne. Dans le collimateur des parents d’élèves, la société Catering Academy basée à Staffordshire. Selon Tony Cook, son directeur général, l’entreprise servait un plat contenant de la viande halal aux écoliers sans le mentionner. « Tous nos produits ne sont pas halal. Seul un plat, le burger au bœuf, en contient et il n’apparait au menu que très rarement. »

Acculé à réagir promptement, Tony Cook a demandé à ses services d’indiquer clairement que ce plat au menu contenait de la viande halal. « Si les parents ne sont pas satisfaits et qu’ils ne souhaitent pas que leurs enfants en mangent, ils pourront toujours demander un plat de substitution. Nous verrons au cas par cas si ce plat doit être retiré des menus ou s’il sera maintenu. »

Une polémique de plus ?

L’Angleterre n’en est pas à sa première polémique sur la viande halal. Plusieurs cas ont déjà défrayé la chronique. C’est le cas de Pizza Express qui a vendu des pizzas contenant de la viande halal sans le mentionner ou de Subway qui ne propose plus de porc ou de viande non halal dans 185 restaurants.

Ce qui fait débat ici repose sur deux points. Le premier est le fait de ne pas mentionner que la viande utilisée est halal. Le deuxième point est le fait de tuer l’animal sans l’assommer. Pourtant, la grande majorité des abattoirs utilisent l’électronarcose avant d’égorger la bête. Reste le défaut d’étiquetage qui doit être appliqué par les écoles et les restaurants. Etant donné que le gouvernement anglais a refusé de promulguer une loi imposant la labellisation, c’est au civisme de chaque institution d’étiqueter correctement si la viande est halal ou non.

Source : ici

Crédit photo : tauntingpanda (CC BY)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire