Le 28e sommet de l’Union africaine (UA) a clairement été marqué par le retour de l’un de ses pays fondateurs, le Maroc. Après un long travail diplomatique mené par Rabat, les chefs d’Etat de l’UA se sont prononcés en faveur du retour du Maroc au sein de l’organisation. Après des débats tendus, le royaume chérifien a été soutenu par 39 pays sur les 54. Invité à la tribune lors de la cérémonie de clôture, Mohammed VI a déclaré : « Il est beau le jour où l’on rentre chez soi, après une trop longue absence ! Je rentre enfin chez moi, et vous retrouve avec bonheur. Vous m’avez tous manqué… » Reste à savoir comment va se passer la cohabitation avec le Front Polisario avec qui le Maroc est en conflit sur la question du Sahara occidental. Pour rappel, le royaume chérifien est l’un des pays fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine en 1963. Pourtant, en 1984, le roi Hassan II avait claqué la porte de l’OUA en guise de protestation suite à l’adhésion de la République arabe sahraouie.