En février dernier, l’arrivée de l’application Absher avait fait polémique. Celle-ci (déjà téléchargé plus d’un million de fois) permet en effet aux hommes saoudiens de recevoir une notification par SMS sur les déplacements de leurs épouses hors des frontières du pays.

Quatorze parlementaires américains avaient alors demandé que cette application disponibles sur les smartphones Android et iPhone soit retirée des plateformes de téléchargements de Google et Apple Store.

« Il est inadmissible que Google et Apple facilitent la localisation des femmes et (permettent) de contrôler quand et comment elles voyagent. Ces entreprises ne devraient pas permettre ces pratiques abusives contre les femmes en Arabie saoudite », avait tweeté le sénateur américain démocrate Ron Wyden.

Une accusation de surveillance des femmes, à laquelle le gouvernement, à l’origine de la conception de l’application, a répondu.

« L’application permet à « tous les membres de la société (…) dont les femmes, les personnes âgées et les personnes aux besoins spécifiques » d’accéder à plus de 160 services différents », s’est défendu le ministère de l’Intérieur.

Disponible sur les smartphones Android et iPhone, l’application permet en effet aux utilisateurs de faire entre autres une demande de renouvellement de passeport ou de visa, ou encore de payer une amende.

Interpellé, Google a finalement décidé de ne pas supprimer Absher, estimant qu’elle ne contrevenait pas aux conditions d’utilisation de la plateforme. Quant à Apple, l’entreprise n’a pas encore fait part de sa décision.