Huit membres d’une même famille sont morts dans une frappe israélienne sur la bande de Gaza avant l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu jeudi, ont indiqué des responsables palestiniens, Israël prétend avoir visé dans cette attaque un « commandant du Jihad islamique » qui a été tué.

« Six citoyens de la famille Abou Malhous, incluant trois enfants et deux femmes, ont été tués dans une frappe israélienne sur leur maison familiale à Deir al-Balah dans le sud de la bande de Gaza », a indiqué dans la nuit le ministère de la Santé dans la bande de Gaza.

Les corps de deux autres enfants ont été retrouvés ce matin dans les décombres, selon le ministère.

Un porte-parole de l’armée israélienne, Avichay Adraee, a déclaré que la frappe visait Rasmi Abou Malhous, décrit comme un « commandant du Jihad islamique ». Mais des habitants de la bande de Gaza et des membres de sa famille ont affirmé qu’il était un officier de la police militaire de l’Autorité palestinienne.