Contactez-nous

International

A Gaza, malgré le cessez-le-feu, une nuit de bombardements israéliens

La nuit dernière, Israël a continué à bombarder Gaza et le Premier ministre Netanyahu envisage une possible offensive terrestre dans le territoire occupé.

Publié

le

258. C’est le bilan minimum des Gazaouis qui ont été tués par des tirs israéliens depuis un an, que ce soit lors de la grande Marche du retour le long de la frontière ou suite à des bombardements israéliens. Les frappes provenant de l’Etat hébreu ont été une nouvelle fois nourries la nuit dernière, malgré le cessez-le-feu annoncé par le Hamas un peu plus tôt.

Israël affirme répondre à des tirs de roquettes et d’obus en provenance de Gaza, une soixantaine selon l’Etat hébreu depuis lundi. En voyage aux Etats-Unis, le Premier ministre, actuellement en campagne électorale, a évoqué une possible intervention terrestre à Gaza, se félicitant d’avoir répondu aux forces palestiniennes « avec une très, très, très grande puissance. » « Nous n’hésiterons pas à rentrer et à prendre toutes les mesures nécessaires », a prévenu le Premier ministre israélien.

La nuit dernière, les secours gazaouis ont indiqué que sept Palestiniens avaient été blessés. Hier, Benjamin Netanyahu a affirmé vouloir « répondre avec force à l’agression gratuite » contre son pays — le tir de roquette de la nuit précédente —, tandis que Donald Trump, qui vient a offert à Netanyahu la reconnaissance de la part des USA de la souveraineté d’Israël sur le Golan, a parlé d’« attaque méprisable » et estimé qu’Israël avait « le droit absolu » de se défendre.

 

Prières

Tweets

Muslimoscope

A la une