La télévision d’Etat iranienne a affirmé mercredi que les missiles tirés dans la nuit par Téhéran sur des bases en Irak avaient tué « 80 » Américains, en ne citant une « source informée » au sein des Gardiens de la Révolution.

« Au moins 80 (personnels) militaires américains ont été tués dans l’attaque », a affirmé le site internet de la TV d’Etat.

Des drones, des hélicoptères et d’autre matériel militaire ont aussi été endommagés dans le raid, a ajouté la même source.

Ce bilan, le premier à faire état de victimes américaines, n’a pas été davantage étayé par la télévision d’Etat.

« L’évaluation des dégâts et des victimes est en cours. Jusqu’ici, tout va bien! », a au contraire indiqué dans un tweet le président américain Donald Trump, ajoutant qu’il ferait une déclaration mercredi.

La source des Gardiens de la Révolution, citée par la TV iranienne a par ailleurs fait état d’au moins 140 cibles américaines et de leurs alliés identifiées dans la région, affirmant qu’elles pourraient visées « si les Américains commettent encore tout type d’erreur ».

Selon cette même source, 15 missiles se sont abattus sur la base irakienne d’Aïn al-Assad (ouest) et aucune n’a été interceptée par les « radars de l’armée terroriste de l’Amérique ».

Ces raids, qui selon l’armée irakienne n’ont pas fait de victime dans ses rangs, n’ont pas suscité de riposte immédiate.