Selon un sondage,la perception des musulmans est mauvaise : 44 % des Français voient en eux « une menace pour l’identité de notre pays. »

Alors que les Français trouvaient, dans un précédent sondage, que les musulmans « se mettent trop en avant », ils estiment désormais que ces derniers sont « une menace pour l’identité de (leur) pays. » Une perception des musulmans très politique, selon l’initateur de ce sondage.

Un sondage Ifop, commandé par Atlantico, indique que les Français sont de plus en plus nombreux à penser que les musulmans sont « plutôt une menace pour l’identité de notre pays. » Ils sont en effet 44 % de personnes interrogées à penser cela, contre 40 % en janvier dernier. Une évolution certainement due aux attentats et aux amalgames faits entre islamistes et religion. Ils sont seulement 19 % à penser que les musulmans sont « plutôt un facteur d’enrichissement culturel pour notre pays. »

 Mitigé chez les sympathisants de gauche…

« Plus on est marqué à droite, plus on la voit comme une menace pour l’identité nationale. Chez les Républicains, ils sont 59 % à le penser, les sympathisants FN montent à 90 % : il n’y a donc pas la même intensité ni convergence entre les deux partis (…). A gauche, les positions sont bien entendu beaucoup moins dures », explique Vincent Tournier, maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble, qui nuance cependant en affirmant que les personnes de gauche ne sont qu’un tiers à penser que les musulmans sont « plutôt un facteur d’enrichissement culturel pour notre pays. » Le syndrome Onfray ?

Existe-t-il un lien entre les discours politiques et cette perception de l’Islam ? Pour Vincent Tournier, « la question de l’islam est devenue une composante du clivage gauche-droite. On le vérifie encore avec le sondage IFOP : 2 3% des sympathisants de gauche considèrent que l’islam représente une menace, chiffre qui monte à 67 % chez les sympathisants de droite. Cela permet de comprendre le positionnement des principaux partis. La droite accuse par exemple la gauche d’être naïve sur l’islam, mais l’électorat de gauche ne comprendrait pas que ses leaders adoptent un discours pessimiste ou alarmiste. »

Léger durcissement sur l’islam : 44% des Français pensent que la présence de la communauté musulmane constitue une menace pour l’identité du pays (ici)

Laisser un commentaire