Selon l'écrivain Marc Levy, la laïcité en France n'existe pas. Pour lui, notre pays vit dans une hypocrisie permanente.

L’hypocrisie de la France fait-elle d’elle un pays moins laïque que les Etats-Unis, où règne pourtant le puritanisme ? En tout cas, selon l’écrivain Marc Levy, l’Amérique est plus honnête sur la question de la laïcité que la France.

Dans une interview à 20 Minutes, l’écrivain Marc Levy donne son avis sur l’actualité française. Un point de vue intéressant, puisque l’auteur de « Et si c’était vrai… » ne vit plus dans l’Hexagone depuis plus de quinze ans. C’est donc un avis d’Américain qui s’intéresse à l’actualité française que nous livre l’ancien architecte. Et ce qui marque avant tout Marc Levy, c’est la haine des Français les uns envers les autres. Il parle notamment de la Manif pour tous : « Ces gens me terrorisent, ils sont noyés dans la violence du monde et ils sont un million dans la rue pour défiler contre des gens qui s’aiment ! C’est ça, leur foi ? Elle est là, leur charité ? », demande-t-il.

« Aux Etats-Unis, personne ne vous trompe sur la marchandise »

Lorsque le journaliste explique à l’écrivain que la France est un pays laïque, Marc Levy répond sans hésiter : « La France n’est pas du tout un pays laïque. » Pour lui, « dire le contraire est l’une des plus grandes hypocrisies de la société française. » Son argument ? « Un pays dont 80 % des jours fériés sont des jours chrétiens n’est pas laïque par définition. » L’auteur de Boulogne-Billancourt va plus loin dans son raisonnement : « C’est bien de vouloir interdire tout signe de religion, mais à ce moment-là, que la Pentecôte, l’Ascension et Noël ne soient plus des jours fériés ! » Rappelons que dans des écoles publiques à New York, l’Aïd El Fitr et l’Aïd El Kebir sont fériés

Selon Marc Levy, « la France est un pays extrêmement religieux. » L’écrivain prend un exemple qui montre que l’Hexagone n’a rien à envie l’Amérique, en ce qui concerne le puritanisme : « A chaque fois qu’il y a eu des films un peu provocateurs sur le Christ, on a vu la réaction de mouvements ultra-religieux », rappelle-t-il. La différence avec les Etats-Unis se trouve, finalement, dans les discours. Là où « ce qui est gênant en France, ce qui explique le malaise de la société, c’est l’hypocrisie », dit Marc Levy, les Etats-Unis sont, eux, « profondément religieux », mais au moins « ils l’assument. » La preuve, le slogan « In God we trust » sur les billets de banque ou le fait que les présidents prêtent serment sur la Bible.

Les USA plus laïques que la France ?

Et si, finalement, les Etats-Unis étaient plus laïques que la France ? Entre les deux pays, « le plus laïque des deux n’est peut-être pas celui auquel on pense », expliquait en 2011 Erwan Le Noan, professeur de droit à Sciences-Po dans une interview à Atlantico. « l’Etat Américain respecte plus strictement le principe de séparation (de l’Eglise et de l’Etat), s’interdisant d’intervenir dans le domaine religieux, alors que son homologue Français ne cesse de s’en mêler », résume ainsi ce consultant en stratégie, qui prend l’exemple du CFCM : « En France, l’Etat se mêle directement de l’organisation des cultes. Ainsi, les ministres de l’Intérieur successifs, de gauche comme de droite, ont œuvré à la mise en place du Conseil français du culte musulman », résume Erwan Le Noan. Décidément, la France a une drôle de définition de la laïcité.

Salma Ben Taïeb

Laisser un commentaire