A Mantes-la-Ville, des listings de citoyens musulmans ont été retrouvés dans les ordinateurs de la mairie. Les enquêteurs cherchent le commanditaire des ces fichiers.

Suite à une lettre anonyme, un fichier comportant des noms de citoyens musulmans a été retrouvé à la mairie de Mantes-la-Ville, où l’on cherche encore le coupable.

L’histoire était auparavant contée au conditionnel. L’ancienne mairie socialiste de Mantes-la-Ville avait été accusée de ficher les musulmans de la commune. Mais les auditions se multiplient et il semble que l’infraction soit avérée, depuis la découverte du document dans les ordinateurs de la mairie. Reste aujourd’hui aux enquêteurs à trouver qui a commandité ce fichier dont l’existence est punie par la loi… L’ancienne maire, Monique Brochot, a nié toute implication. De même que Julie Ferry, responsable locale du Parti socialiste, qui avait participé à la campagne municipale à l’époque, mais qui a été entendue comme simple témoin.

« Tout le monde est au courant »

Tout est parti d’un courrier anonyme qui avait été envoyé à la police. Le corbeau affirmait qu’un fichier d’habitants musulmans de Mantes-la-Ville avait été élaboré par les socialistes pour mener à bien leur campagne électorale. C’était en 2014. « On se demande tous, évidemment, qui est derrière cette histoire », indique un militant au Parisien. Selon lui, c’est cette question qui « suscite un climat pesant. On entend tout et n’importe quoi. » Le témoin admet que « tout le monde est au courant » mais que « personne ne l’a vu, ce fichier ! » Toujours est-il que les enquêteurs, eux, l’ont vu. Un fichier tiré, en partie, du listing de l’association des musulmans de Mantes-sud et de la liste PS aux municipales.

Pierre Z. Lajarge

Laisser un commentaire