Contactez-nous

Société

Fichage ethnique au PSG : une amende de 100 000 euros infligée au club

Accusé d’avoir fiché des joueurs en fonction de leur couleur de peau, le PSG écope d’une amende de 100 000 euros. Une décision rendue hier par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP).

Publié

le

En novembre dernier, le fichage ethnique révélé dans le cadre des « Football Leaks » par Mediapart, avait fait grand bruit. Le club était accusé d’avoir établi des fiches avec les origines ethniques des joueurs pour son recrutement, comportant notamment les mentions « BC » pour « blanc », « BK » pour « black », « BR » pour « beur », « M » pour « métis » et « AS » pour « asiatique ».

La commission de discipline de la LFP vient de rendre son verdict. « Au vu des éléments portés à notre connaissance, il est acquis que le PSG n’a pas fait usage de ces fiches à des fins discriminatoires. Il n’y a aucun fait de discrimination qui a pu être relevé », a annoncé le président de la commission Sébastien Deneux.

« Ces éléments nous sont apparus comme des maladresses individuelles et ressortent d’une négligence collective », a-t-il ajouté.

Mais le Paris-Saint-Germain devra tout de même payer une amende de 100 000 euros.

A celle-ci s’ajoute une autre de 5000 euros pour l’ancien responsable de la cellule nationale de recrutement du centre de formation du PSG, Marc Westerloppe, et celui de la cellule Ile-de-France, Pierre Reynaud. Le directeur du centre de formation du PSG entre 2013 et 2015, Bertrand Reuzeau, devra lui aussi s’acquitter de 10 000 euros d’amende.

« Ce qui a été sanctionné, c’est l’usage par ceux qui avaient quotidiennement utilisé ces fiches », a fait savoir la LFP.

Malgré cette amende, le club parisien est toujours l’objet d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris, pour soupçons de « discrimination fondée sur l’origine, l’ethnie ou la nationalité ».

Prières

Tweets

Muslimoscope

A la une