Contactez-nous
, Femmes voilées aux municipales : Marlène Schiappa veut du « cas par cas » , Femmes voilées aux municipales : Marlène Schiappa veut du « cas par cas »

Politique

Femmes voilées aux municipales : Marlène Schiappa veut du « cas par cas »

Marlène Schiappa a déclaré sur Europe 1 que les candidatures de femmes voilées au sein de la République en marche devraient être étudiées « au cas par cas » pour les prochaines municipales.

Publié

le

Il y a quelques jours, la députée LREM de Paris Anne-Christine Lang avait proposé que le parti mette de coté les candidatures de femmes portant le voile aux prochaines élections, notamment pour les municipales en 2020.

« Je ne mettrais jamais un pied dans l’Hémicycle s’il y a une femme voilée », avait-elle déclaré, s’estimant « rigide » sur la question et rappelant sa « conviction féministe ».

Interrogée à ce propos aujourd’hui sur Europe 1, Marlène Schiappa a estimé que ce n’était « pas un sujet ».

« Ce n’est pas utile de se crisper inutilement sur de tels sujets. S’il y avait une bonne candidature de femme voilée, ça devrait être étudié au cas par cas, mais actuellement, il n’y a rien légalement qui empêche une femme qui porte un voile de se présenter à une élection », a t-elle fait savoir.

« Je ne fais pas partie des gens qui veulent interdire le voile à l’université, ni dans l’espace public, ni même à la sortie des écoles pour les mamans », a t-elle ajouté.

Si pour la Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes le voile n’est pas un sujet primordial, c’est pourtant bien sur cette problématique que les élus de son parti ont largement débattu lors de la polémique autour du hijab de Décathlon, ne réussissant pas à se mettre d’accord.

Christophe Castaner avait notamment fait un parallèle avec les fichus portés par les grands-mères autrefois et le député Aurélien Taché avait comparé le voile à un serre-tête.

Le port du voile devrait donc bien être au coeur du débat sur la laïcité, organisé en interne ce soir au sein de LREM. Annoncé il y a quelques semaines, il a pour objectif de définir « une ligne commune » sur le sujet.

Marlène Schiappa, elle, a assuré qu’il n’y avait pas de « flou » de la majorité, ni de divergences insurmontables sur la laïcité. « Les positions des uns et des autres sont un peu plus nuancées que ça. Chacun est moins caricatural que ce qu’on veut bien le dire », a t-elle affirmé.

La secrétaire d’Etat a également tenu à rappeler le débat ne serait pas « un débat sur le voile mais sur la laïcité en général ».

Prières

Tweets

Muslimoscope

A la une