Contactez-nous
, Femme voilée poignardée : le procureur nie l’islamophobie de cet acte , Femme voilée poignardée : le procureur nie l’islamophobie de cet acte

International

Femme voilée poignardée : le procureur nie l’islamophobie de cet acte

Alors que des témoins assurent avoir entendu des propos islamophobes lors de l’agression d’une mère de famille, l’acte « n’a pas, a priori, de connotation religieuse » selon le procureur.

Publié

le

Alors que son pronostic vital n’est plus engagé, la mère de famille qui a été poignardée devant son époux et ses deux enfants par un individu qui s’était jetée sur elle reste aujourd’hui hospitalisée. Des témoins racontent avoir entendu l’agresseur crier « C’est pas fini, c’est pas fini » et tenir des propos islamophobes à la mère de famille voilée.

Mais le procureur en charge de l’enquête estime que cette agression « n’a pas, a priori, de connotation religieuse. » « Le passage à l’acte de l’auteur reste totalement incompréhensible », ose-t-il. Pour la justice, le fait que l’auteur de l’agression ne soit « pas connu de la justice » et qu’il « souffrirait régulièrement, selon son entourage, d’épisodes dépressifs » pourrait suffire à l’excuser.

Hospitalisé en psychiatrie, l’auteur des coups de couteau ne sera donc pas poursuivi pour un acte islamophobie mais pour un agression comme les autres.

A la une