Depuis quelques mois, la fachosphère a entamé une campagne de lutte contre les musulmans, qui commence malheureusement à porter ses fruits.

Avec la crise des réfugiés, on les a vus fleurir sur le web… Depuis plusieurs années, des sites attirent les lecteurs à coups d’informations soi-disant exclusives ou de « On ne vous dit pas tout ! » Ces sites – La gauche m’a tuer, Dreuze ou Réseau Voltaire pour ne citer qu’eux – s’attaquent généralement à l’Islam sous couvert de laïcité et de droit à l’information. Mais derrière ces faux scoops et ces fausses enquêtes se cachent une propagande savamment orchestrée…

Et ça marche ! Quand ces portails affirment que les réfugiés refusent la nourriture qu’on leur propose parce qu’elle n’est pas halal, quand ils assurent que le père Noël dans une école a été supprimé suite à la pression des familles musulmanes ou quand on explique que les gens du voyage – une autre cible de ces sites – touchent plus d’allocations que les bons Français « de souche », tout leur lectorat y croit. Ou en tout cas, veut y croire.

Des rumeurs transformées en vraies infos

Pourtant, avec un peu de méfiance et avec quelques recherches sur internet, on remarque facilement que tout cela n’est que manipulation. Les réfugiés ayant refusé la nourriture non halal ? Faux, ils voulaient simplement dénoncer la façon dont ils étaient traités. La suppression de l’arbre de Noël dans une école ? La cause est simplement économique. Les gens du voyage ? Ils n’empochent pas plus d’allocation qu’un autre citoyen français.

Finalement, ces faux médias d’information roulent pour une idéologie : une lutte féroce contre l’immigration et contre l’Islam. Grâce aux réseaux sociaux et à une information qu’il nous arrange de croire en cette période de crise, ils bénéficient d’une certaine popularité. Et si elle dénonce le système médiatique classique, la fachosphère est avant tout une machine à propagande d’extrême droite qui, si elle continue à prospérer, pourrait bien alimenter encore un peu plus l’islamophobie dans les années à venir.

Réfugiés : la guerre de l’info de la « fachosphère » (ici)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire