L'organisation Ikhlas appelle à annuler les certifications halal pour boycotter Israël. Selon elle, la meilleure arme contre Israël est la pression économique.

Face à la tragédie en cours à Gaza, les organisations du monde entier se mobilisent pour contrer Israël. C’est par exemple le cas pour l’Ikhlas, l’organisation malaisienne des entrepreneurs de PME, qui souhaite annuler les certifications halal des entreprises israéliennes.

Pression sur Israël : annuler les certifications halal

Le président de l’Ikhlas, Mohamed Ridzuan Abdullah, a demandé expressément au Département de Développement Islamique Malaisien (JAKIM) de réagir et d’annuler les certifications halal des entreprises israéliennes. Ceci alors même qu’un mémorandum était déposé au Premier Ministre Datuk Seri Najib Razak.

Selon le président de l’Ikhlas, la question devrait recevoir une attention sérieuse et le soutien à Gaza et à la Palestine devrait être plus important. « Nous avons conscience que des multinationales israéliennes opèrent sur le sol malaisien ce qui génèrent d’importants fonds pour Israël. Pourquoi devrions-nous leur accorder une certification ? Cela n’est pas nécessaire. Nous demandons au JAKIM de les révoquer. » Mohamed Ridzuan  a également déclaré qu’une réunion parlementaire devrait être tenue pour discuter de l’existence de ces multinationales contrôlées par des Juifs et pour prendre contre eux les mesures nécessaires. « Même le Ministre de l’industrie et du commerce international, Datuk Seri Mustapa Mohamed, a admis qu’il existait des multinationales fournissant la Malaisie de produits israéliens, » a fait remarquer M. Ridzuan.

Israël : le boycott s’organise

Dans le même temps, Ikhlas devrait distribuer dans les prochains jours un million de tracts incitant au boycott des produits israéliens à travers tout le pays. Cette campagne, d’après Mohamed Ridzuan, a pour but d’encourager les gens à boycotter une sélection de produits israéliens et d’accentuer la pression sur les restaurateurs qui utilisent des produits issus d’entreprises canalisant des fonds vers le régime sioniste.

Espérons que de telles mesures deviennent l’exemple à suivre en France et partout dans le monde, afin qu’Israël cesse ses frappes sur les territoires palestiniens occupés.

Source : ici

Yassine Bannani

Laisser un commentaire