L'exécution d'Hervé Gourdel a suscité l'émoi de la communauté musulmane. Faut-il pourtant s'excuser d'être musulman et toujours se justifier ?

Mercredi 24 septembre 2014, l’innommable se produisait avec la décapitation de l’otage Hervé Gourdel.  Suite à cela, les réactions d’indignation et les appels à manifester ont rapidement pris de l’ampleur. Toutefois, les musulmans doivent-ils se justifier de la barbarie commise par un groupe terroriste au nom de l’Islam ?

L’enlèvement d’Hervé Gourdel par le groupe armé Jund Al-Khalifa a eu lieu dimanche 21 septembre en Algérie, au cœur du parc national du Djudjura. Jund Al-Khalifa réclamait à la France de renoncer aux frappes aériennes en Irak. N’ayant pas cédé au chantage, le groupe lié à l’organisation Daesh a exécuté l’otage français, Hervé Gourdel, mercredi matin et a diffusé son exécution sur des sites djihadistes.

Exécution d’Hervé Gourdel : indignation des musulmans de France

Suite à la diffusion de l’information, les réactions d’indignation n’ont pas tardé. Les représentants du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur en tête, a aussitôt fermement condamné cet acte. Abdallah Zekri, l’un des responsables du CFCM, a déclaré à l’AFP : « je suis dans une colère noire, j’ai la rage contre ces criminels, ces assassins d’une organisation qu’on peut appeler Daesh, Etat islamique, qui n’a rien à voir avec l’islam ni aucune religion. »

Ce meurtre barbare a suscité la réaction de nombreux musulmans, célèbres ou anonymes. Ainsi Fodé Sylla, ex-président de SOS Racisme a soutenu que ce groupe armé insultait les musulmans en justifiant au nom de l’islam leurs crimes odieux. Interrogé par Le Parisien, Fateh Kimouche, fondateur du blog Al-Kanz, s’est dit blessé dans sa chair.

Not in my name ?

« Des fous sanguinaires se drapent d’un tissu vert marqué islam »

Aziz Senni, membre fondateur de l’Union des Démocrates Indépendants, se demande à juste titre ce qu’il a à voir avec ces criminels. Il ajoute au Parisien : « chaque fois que des fous sanguinaires se drapent d’un tissu vert marqué islam dessus, et commettent je ne sais quelle barbarie, on se tourne vers les six millions de musulmans de France, pour leur demander s’ils condamnent ou pas. »

En effet, il semble évident que les musulmans de tous bords condamnent fermement ce type d’exactions. Leur demander s’ils réprouvent ou pas un tel acte barbare remet en cause la bonne volonté des musulmans de France. Pourquoi faudrait-il que les musulmans aient à chaque fois besoin de se justifier lorsque de tels agissements émaillent l’actualité ? Comme l’a justement dit Aziz Senni : « Quand Poutine commet des exactions en Ukraine, se tourne-t-on vers la communauté orthodoxe pour lui demander des comptes ? »

Jeudi 25 septembre, Le Figaro formulait pourtant le parallèle avec un sondage pour le moins douteux. Il posait comme question « Assassinat d’Hervé Gourdel : Estimez-vous suffisante la condamnation des musulmans de France ? » Face à l’indignation suscitée par ce sondage et relayée par les réseaux sociaux, le quotidien en ligne avait alors décidé de supprimer ce sondage.

Source : ici

 

Mehdi Chaouali

Laisser un commentaire