Contactez-nous

International

Eurovision : les organisateurs regrettent l’ingérence des politiques dans le choix de la ville hôte

Après avoir imposé Jérusalem comme ville hôte de la prochaine édition de l’Eurovision et devant les réticences de l’organisateur, Benyamin Netanyahu a demandé à deux autres villes israéliennes de proposer leur candidature.

Publié

le

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu n’imaginait pas, il y a quelques jours encore, la prochaine édition du concours de l’Eurovision se dérouler hors de Jérusalem. Mais devant le tollé provoqué par cette idée, Jérusalem ne devrait finalement pas être le point de chute des chanteurs venus de toute l’Europe l’an prochain. N’en déplaise à Netanyahu qui avait assuré sur Twitter : « Vous savez ce qu’on dit : ceux qui ne veulent pas de Jérusalem à l’Eurovision auront l’Eurovision à Jérusalem. » En juin, la très controversée ministre de la Culture, Miri Regev, menaçait même les organisateurs de l’Eurovision en estimant que si le concours ne pouvait avoir lieu à Jérusalem, Israël ne l’accueillerait pas.

Il reste un mois à l’organisation de l’Eurovision pour annoncer où se tiendra le concours l’an prochain. Et selon le Jerusalem Post, Jérusalem n’est pas la seule option. Deux autres villes ont en effet soumis leur candidature à l’Union européenne de radio-télévision (UER) et à la chaîne de télévision israélienne publique Kan pour organiser le concours l’annnée prochaine : Eilat et Tel Aviv. Deux solutions de repli qui pourraient permettre d’éviter un embrasement dans la région comme cela c’était produit lors de l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem. La presse israélienne assure par ailleurs que l’UER n’a pas franchement apprécié que Netanyahu et Regev tentent d’imposer leurs points de vue.

Le Premier ministre israélien aurait d’ailleurs demandé à ses ministres de ne plus intervenir sur ce sujet, sentant le risque qu’Israël perde définitivement le droit d’organiser l’Eurovision en 2019. Un concours dans lequel la religion s’immisce également : le grand-rabbin de Jérusalem Aryeh Stern appelle en effet à ne pas accueillir l’Eurovision, qui se déroule un samedi soir et dont les répétitions se dérouleraient donc en plein shabbat. « Il vaut mieux que l’Etat d’Israël abandonne son droit à organiser le concert si cela implique une profanation du shabbat », estime le responsable religieux, soutenu par le vice-ministre de la Santé, Yaakov Litzman.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope