Le Département Californien de l’Alimentation et de l’Agriculture se penche actuellement sur un renforcement de la réglementation. Celle-ci devrait obliger les abattoirs à étourdir les animaux avant d’être mis à mort rituellement.

En Californie, les pro-musulmans se sentent lésés suite à une proposition de régulation des abattoirs. Celle-ci irait à l’encontre de leurs droits religieux. Retour sur cette affaire qui remet l’électronarcose au cœur des débats.

Proposition de loi : ce qui devrait changer

Le Département Californien de l’Alimentation et de l’Agriculture se penche actuellement sur un renforcement de la réglementation. Celle-ci devrait obliger les abattoirs à étourdir les animaux avant d’être mis à mort rituellement.

D’après Zahra Billoo, la directrice du Conseil sur les Relations Américano-Islamique : « en général, les musulmans ne sont pas supposés manger de la viande qui a été étourdie car la condition requise est que l’animal soit conscient lors de l’abattage. »

Les musulmans croient en effet que l’animal doit être abattu en accord avec les recommandations du Coran : il doit être égorgé par un long couteau affuté, jusqu’à ce que mort s’en suive, sans électronarcose. Selon le rite, l’animal ne peut donc pas être inconscient.

Or c’est précisément ceci qui devrait changer si la proposition de loi était adoptée : l’électronarcose serait rendu obligatoire.

Etats-Unis : l’étourdissement n’est pas obligatoire

Les abattoirs aux Etats-Unis n’étourdissent pas systématiquement les animaux avant d’être égorgés. Toutefois, avec la fête du sacrifice, l’Aid El Adha, de nombreux musulmans doivent tuer les animaux eux-mêmes. Dans ces cas, la nouvelle réglementation imposerait aux musulmans d’étourdir la bête avant de la tuer.

Selon Zahra Billoo, il n’y a rien d’islamophobe à propos de cette réglementation. « Elle a juste été mal-orientée. »

Suite au lever de boucliers de la communauté musulmane, le Département Californien de l’Alimentation et de l’Agriculture a décidé de passer en revue la proposition. Ce faisant, une étude économique sur l’impact de cette nouvelle procédure a été menée. Elle n’a démontré aucun effet significatif sur l’économie du secteur.

En France, rappelons que l’étourdissement n’est pas obligatoire lorsqu’il s’agit d’un abattage rituel. Toutefois, il est pratiqué presque systématiquement dans les abattoirs. En Grande-Bretagne, le Parlement a préféré ne pas statuer sur la question.

Source : ici

Crédit photo : 

Yassine Bannani

Laisser un commentaire