Contactez-nous
, Etats-Unis : un homme arrêté après avoir menacé de mort Ilhan Omar , Etats-Unis : un homme arrêté après avoir menacé de mort Ilhan Omar

International

Etats-Unis : un homme arrêté après avoir menacé de mort Ilhan Omar

Un homme a qualifié la démocrate Ilhan Omar de « terroriste » et l’a menacée de mort le mois dernier. L’individu a finalement été arrêté.

Publié

le

Patrick Carlineo Jr, un individu originaire de l’Etat de New York avait appelé au bureau d’Ilan Omar à Washington le 21 mars dernier.

Dans son appel téléphonique, l’homme énervé, avait demandé à un membre du personnel : « Travaillez-vous pour les Frères musulmans ? »

« Pourquoi travaillez-vous pour elle ? Je vais mettre une balle dans son crâne », avait menacé l’homme de 55 ans, traitant la membre du Congrès de « terroriste ».

L’homme avait tout de même pris le temps d’épeler son nom correctement et de fournir ses coordonnées au membre du personnel, ce qui a permis aux enquêteurs de le retrouver.

Les procureurs fédéraux ont annoncé il y a quelques jours que Patrick Carlineo Jr avait finalement été arrêté.

Il a déclaré au FBI qu’il était patriote, « aime le président et qu’il déteste les musulmans radicaux au sein de notre gouvernement », indique la plainte.

Depuis ses propos et sa prise de position contre l’occupation d’israël ainsi que son soutien au mouvement BDS, Ilhan Omar fait l’objet de vives critiques. Accusée d’antisémitisme, avait notamment critiqué le fait que des partisans américains d’israël incitent les gens à « faire allégeance à un pays étranger ».

Cette menace de mort intervient une dizaine de jours après des propos controversées d’une présentatrice de Fox News, qui avait critiqué le choix d’Ilhan Omar de porter un hijab.

Des évènements que la députée Alexandria Ocasio-Cortez estime liés.

« Comprenez que quand Jeanine Pirro sur Fox, invite les gens à penser que le hijab est une menace, cela mène à ça. Les gens qui insinuent que nous sommes « mauvais » pour la politique, le parti, le pays, etc., n’ont aucune idée des menaces auxquelles nous sommes confrontés à cause de ce genre de langage », s’est-elle exprimée à ce sujet sur Twitter.

A la une