En Inde, les expéditions punitives contre les musulmans sont régulières. Le Daily Pakistan raconte comment, lors de l’Aïd du week-end dernier, un jeune homme a été battu par un groupe de protection des vaches dans le sud-ouest de New Delhi. A coups de marteau et de barre de fer, le jeune Lukman a bien failli perdre la vie après avoir transporté de la viande de vache, un animal sacré en Inde.

La scène rappelle des épisodes tragiques observés ces dernières années : alors qu’il traversait la région de Gurugram, un groupe d’une dizaine de personnes l’ont appréhendé et tenté de le massacrer avec des marteaux et des barres de fer. Pourtant, indique le journal pakistanais, des policiers étaient présents sur les lieux au moment des faits.

L’homme avait, dans sa camionnette, de la viande de bœuf. La scène, filmée, a fait le tour des réseaux sociaux. Poursuivi par les hindous, Lukman a accéléré pour éviter d’être attrapé par cette milice réputée violente. « Ils m’ont battu avec des barres de fer », raconte l’homme qui explique que la police n’a rien pu faire, si ce n’est envoyer la viande vers un laboratoire pour l’analyser…

Un des membres de la milice a cependant été identifié et arrêté. Lukman, lui, a vu son calvaire se poursuivre jusqu’à son village, où les hommes l’ont poursuivi pour le violenter à nouveau. Emmené à l’hôpital, le jeune homme a déposé plainte. Si Lukman a apporté la preuve que la viande n’était pas issue du circuit de la contrebande mais bien d’un commerce légal, la police n’a rien voulu savoir…