Pour Macron, « la vraie lutte se joue entre le capitalisme et les religions »