Le président égyptien Sissi a offert deux îles à l’Arabie saoudite. Un cadeau étonnant, qui a fait polémique. Le Conseil d’Etat égyptien vient d’annuler la cession des territoires au prince saoudien.

Le Conseil d’Etat égyptien vient d’invalider un beau cadeau fait par le président Sissi à Ryadh…

Lors de sa visite d’Etat au Caire, le Roi Salmane n’était pas venu les mains vides. Son régime déverse des milliards d’aides depuis l’arrivée du maréchal Sissi au pouvoir. Mais le Roi n’est pas reparti bredouille. En cadeau, deux îles : celles de Tiran et de Sanafir. Une offrande peu banale qui avait provoqué des réactions hostiles au sein de la société égyptienne. Sissi était accusé, à mots couverts, de brader la souveraineté nationale pour complaire à la monarchie des Saoud.

Une décision invalidée

Le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction du pays, a désavoué le Raïs. Les juges ont décidé de l’arrêt de la procédure de cession des deux îles situées à l’entrée du Golfe d’Aqaba. On ne touche pas au territoire nationale, on ne la brade, ont en somme estimé les magistrats. Sissi aura des difficultés à contrattaquer. Offrir deux parcelles d’Egypte aux Saoudiens est une faute politique majeure. En voulant satisfaire son principal financier, Sissi a terni son image d’homme fort, patriote et sage.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire