Laurent Joffrin, c’est vous qui êtes tombé dans un « piège grossier »