Dans la volonté de faire de Dubaï la capitale de l’Economie Islamique, les autorités ont décidé de mettre en place une série de mesures visant à encadrer le secteur.

Les Emirats Arabes Unis ambitionnent de devenir la capitale de l’Economie Islamique. Pour se faire, de nombreuses initiatives sont mises en place. C’est dans ce cadre que le département des accréditations de la municipalité de Dubaï a organisé cette réunion d’experts. Ils seront chargés de préparer le cahier des charges pour la certification des abattoirs halal.

Certification halal : des abattoirs aux cosmétiques

Dans la volonté de faire de Dubaï la capitale de l’Economie Islamique, les autorités ont décidé de mettre en place une série de mesures visant à encadrer le secteur. Cette volonté est encouragée par le Premier Ministre, le Sheikh Mohammed Bin Rashid Al-Maktoum.

Lors de la réunion d’experts, la directrice du département d’accréditation, Amina Ahmed Mohammed, a déclaré que les autorités de certification comprenaient une branche de contrôle et d’inspection composée d’agences chargées de la certification halal des produits agroalimentaires, cosmétiques et articles de soins personnels. Ces agences viennent s’ajouter aux autorités locales et internationales concernées dans l’inspection et le contrôle des produits agroalimentaires. L’objectif est donc bien défini : offrir tout le cadre réglementaire pour que la certification halal soit irréprochable.

La directrice a également ajouté que pour élaborer le cahier des charges, le comité a étudié minutieusement les spécifications et les exigences fixées par l’Autorité Emirati pour la Standardisation et la Métrologie et par l’Institut des Standards et de la Métrologie pour les Pays Islamiques.

Certification halal : lutter contre les dérives

La volonté de créer un centre de certification pluridisciplinaire s’inscrit dans une dynamique de lutte contre les dérives observées un peu partout dans le monde. Ainsi, Dubaï lutterait à son échelle contre le fléau de l’auto-certification et les mauvaises pratiques qui gangrènent le secteur halal.

Pour légitimer son action, le comité d’experts rassemblé dans sa première réunion de travail est composé d’un panel très large de spécialistes venus de divers horizons : conformité, certification halal, laboratoire d’analyse, santé publique, bien-être animal, contrôle vétérinaire, abattoir et sécurité alimentaire. Pour ajouter du crédit à son action, la municipalité de Dubaï est également accréditée par l’International Laboratory Accreditation Coorperation, GCC Standardization Organization et du Forum and Pacific Accreditation Council.

Source : ici

Crédit photo : Christopher.Michel (CC BY)

LeMuslimPost

Laisser un commentaire