Défaut d’étiquetage, ingrédients cachés ou tromperies sur la marchandise, les pratiques des industriels sont toujours plus décriées. Décryptage pour le cas Al Saada halal.

Le marché du halal en France comme ailleurs en Europe est florissant. Il attire la convoitise de nombreux industriels qui y voit une niche économique propice à leurs affaires. Toutefois, alors que la plupart des acteurs du secteur travaillent de bonne foi, certains profitent de l’engouement pour le halal pour nous faire manger n’importe quoi.

La charcuterie Al Saada halal contenait du porc

Peu scrupuleuse du respect dû aux rites musulman, la marque Al Saada est placée sous le feu des projecteurs après que deux enquêtes aient été menées sur la composition de ses produits alimentaires. Le résultat est édifiant puisque que 4 articles sur 5 contenaient du porc ! Le journal en ligne sunna-magasine a publié le 25 juin dernier les rapports de 2 laboratoires indépendants ayant mené une analyse ADN sur un échantillon de produits alimentaires fabriqués par Al Saada. Les rapports d’analyse des laboratoires Genetic ID et Eurofins sont catégoriques, de l’ADN de porc étaient présents dans les échantillons prélevés.

Comment chercher le porc dans les produits agroalimentaires

Le consommateur musulman soucieux de manger halal doit porter un œil attentif aux étiquettes. En effet, les industriels utilisent régulièrement des graisses animales dans leurs recettes. Car sous le code alimentaire E471 et E472 se cache souvent la graisse de porc, moins chère que d’autres graisses animales. Attention toutefois, les émulsifiants E471 et E472 peuvent également être à base de graisse végétale. Pour en avoir le cœur net, il faudrait pouvoir demander au service consommateur de la marque quel type de graisse est contenu dans le produit alimentaire. Sunna-magazine avait réalisé une étude en demandant au fabricant des glaces Magnum quel type de graisse était employé. Résultat : c’est bien de la graisse de porc qui était utilisée !

Pour ne pas tomber dans cet écueil, de nombreux musulmans sont réduits à ne pas acheter de produits contenant ces fameux émulsifiants. A quand un réel étiquetage respectueux de toutes les communautés ?

Sources : ici.

Crédit photo : avlxyz (CC BY SA)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire