Contactez-nous

Politique

Droite et extrême droite : Henri Guaino a tenté d’aider Marine Le Pen pendant la présidentielle

L’ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy aurait proposé son aide à Marine Le Pen pour son débat face à Emmanuel Macron.

Publié

le

De la droite LR à l’extrême droite FN, il n’y a qu’un pas. Que l’ancien député des Républicains Henri Guaino a bel et bien franchi. En off en tout cas. Car sur les plateaux de télévision, celui qui fut conseiller spécial de Nicolas Sarkozy entre 2007 et 2012 n’hésitait pas à répondre « non » à une éventuelle cohabitation avec Marine Le Pen. Mais selon le Huffington Post, alors qu’il indiquait sur Europe 1 qu’il ne gouvernerait pas avec le FN, « sauf circonstances exceptionnelles », Guaino aurait envoyé « des éléments de langage à son collègue apparenté (à l’Assemblée nationale) FN Gilbert Collard. »

Le journal en ligne assure que deux textes ont été envoyés, via Gilbert Collard, à la présidente du FN. Parmi les documents, notamment, une « proposition pour le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron » qui allait avoir lieu deux jours plus tard. Guaino espérait voir Marine Le Pen miser sur son patriotisme : « Ma France, c’est la France fière d’elle-même, de tout ce qu’elle a accompli de plus grand et de plus beau, fière de son histoire, de sa culture, de son art de vivre, de sa science, de sa littérature. Ma France, c’est une civilisation qui veut vivre, qui veut s’enrichir, qui veut se développer, qui veut se transmettre », peut-on lire dans un des documents.

« Qui êtes-vous pour juger que les Français d’Algérie ont perpétré des crimes contre l’humanité ? »

Parmi les éléments de langage, Guaino propose à Marine Le Pen de dire que la France d’Emmanuel Macron « est un pays qui cultive la haine de soi dans la repentance, et c’est la haine de soi qui ouvre la porte à la haine des autres. » Allusion à peine voilée à la sortie du candidat Macron sur la colonisation alors qu’il était en Algérie. « Qui êtes-vous pour juger que les Français d’Algérie ont perpétré des crimes contre l’humanité ? Avez-vous souffert de ce drame de l’Algérie dans votre chair ? », demanderait alors Le Pen, si elle acceptait l’aide de Guaino.

L’ancien député Guaino ne semble pas mal à l’aise à l’idée d’échanger des documents avec Gilbert Collard. « Ce que j’envoie à Collard, c’est ce que je lui envoie. Ça nous concerne. Nous avons des relations amicales, et ce qu’on se dit ou non reste entre nous », dit-il, assurant au Huffington Post ne pas se souvenir des deux textes publiés par le site. Lui qui a écrit pour Seguin, Pasqua puis Sarkozy a la mémoire qui flanche. Même si du côté du clan Le Pen, on assure que Marine Le Pen n’a jamais eu vent de ces propositions.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Lettre d’information

Restez dans l'actu avec LeMuslimPost

Facebook

Tweets

Publicité

A la une