Le secrétaire général de l’ONU dénonce une décision « unilatérale. » Emmanuel Macron estime que celle-ci est « regrettable. » Le CRIF, lui, « salue la décision historique du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et le transfert prochain de l’ambassade des Etats-Unis. » Lors d’une intervention très attendue, Donald Trump vient d’annoncer qu’il allait transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. « Aucun président n’a voulu reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, aujourd’hui nous reconnaissons l’évidence, à savoir que Jérusalem est la capitale d’Israël. Ce n’est ni plus ni moins que la vérité. C’est la raison pour laquelle en conformité avec la loi j’ai donné l’instruction de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv vers Jérusalem. Ceci lancera le processus », a-t-il annoncé après avoir dit qu’il était « temps de reconnaître officiellement le statut de Jérusalem. »

En début d’été dernier, Donald Trump avait finalement décidé de ne pas mener à terme son projet de transférer le siège de l’ambassade des Etats-unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Il voulait alors « maximiser les possibilités d’une négociation réussie et parvenir à un accord entre Israël et les Palestiniens, se conformant à son obligation de défendre les intérêts américains de sûreté nationale » écrivait la Maison-Blanche dans un communiqué. Mais ce mercredi, le président américain a fait une annonce loin d’apaiser la situation au Proche-Orient en reconnaissant officiellement Jérusalem comme capitale « indivisible » d’Israël. C’est un haut responsable américain qui avait prévenu de cette décision. Alors que les prédécesseurs de Donald Trump avaient tous évité de trancher la question de Jérusalem hors accords de paix, le président américain a donc tout chamboulé et, par conséquent, décidé d’installer l’ambassade américaine à Jérusalem.

« Nous appelons notre peuple a raviver l’Intifada »

Le week-end dernier, la tension était à son comble en attendant l’intervention de Donald Trump aujourd’hui. Le Hamas, qui vient de se réconcilier avec l’Autorité palestinienne, a estimé qu’une telle décision des Etats-Unis pourrait avoir de graves conséquences. L’organisation palestinienne indique en effet : « Ce complot ne passera pas, nous vous mettons en garde contre toute décision en ce sens et nous appelons notre peuple a raviver l’Intifada au cas où des décisions injustes sont prises concernant Jérusalem. » Le Hamas affirme que « Jérusalem restera arabe et palestinienne quelles que soient les décisions prises » par les USA. De son côté, l’Autorité palestinienne est restée plus mesurée, mais prévient que la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël « détruirait le processus de paix. » Netanyahu s’est félicité de la déclaration de Donald Trump et appelle les autres pays à faire de même.