Contactez-nous

International

Donald Trump accusé de racisme par son ex-conseillère

Dans un livre à paraître demain, une ancienne conseillère de Donald Trump, licenciée il y a six mois, assure que le président l’appelait régulièrement « nigger ».

Publié

le

Selon un sondage réalisé par Politico et Morning Consult, 55 % des Américains considèrent que le racisme est bel et bien présent depuis l’élection de Donald Trump. Le président américain a eu beau marteler : « Je ne suis pas raciste. Je suis la personne la moins raciste que vous ayez jamais interviewée, je peux vous le dire », rien n’y fait… Sa gestion calamiteuse des violences racistes de Charlottesville a laissé planer le doute sur sa façon de gérer le problème. Un an après Charlottesville, les néo-nazis s’étaient d’ailleurs donné rendez-vous devnt la Maison-Blanche pour manifester. Si, à l’époque, le président américain avait eu une position ambiguë, Donald Trump a cette fois tenu à dire qu’il fallait « condamner tous les types de racisme et les actes violents. »

Une déclaration qui sera rapidement effacée par une autre information… Ce mardi, un livre va paraître dans lequel Omarosa Manigault Newman, une ancienne conseillère de Donald Trump, accuse le président américain… de racisme. Licenciée en décembre dernier, la conseillère, la seule afro-américaine parmi les proches du président des Etats-Unis, affirme dans son livre avoir été appelée « nigger » par Donald Trump à plusieurs reprises. Ce que dément la Maison-Blanche. Sauf que l’ex-conseillère assure avoir un enregistrement prouvant ses accusation. « J’ai entendu sa voix aussi clairement que je vous entends. Sa façon de parler dans cet enregistrement confirme qu’il est clairement un raciste », explique-t-elle lors d’une interview télévisée. De quoi atténuer la force de la déclaration de Donald Trump concernant la manifestation de néo-nazis à Washington.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope

Publicité