Alors que les chiffres du chômage atteignent des records, les discriminations à l'embauche sont toujours aussi nombreuses.

Alors que les chiffres du chômage ont une nouvelle fois bondi, « L’Angle éco », sur France 2, est revenu sur les discriminations à l’embauche. L’occasion de revenir sur les statistiques alarmantes sur le sujet.

Les chiffres du chômage sont tombés ce jeudi 24 mars. Et ils sont en hausse. C’est même un record que vient de réaliser Myriam El Khomri, avec ses 3,59 millions de chômeurs « parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi. » Des chiffres qui seraient en réalité bien plus important, les chiffres avancés habituellement faisant généralement état de près de 6 millions de chômeurs.

Des discriminations souvent religieuses

Hier soir, France 2 a diffusé plusieurs reportages consacrés à la France, cette « fabrique de chômeurs », et aux discriminations à l’embauche. Une réalité : dans l’Hexagone, Mohammed a quatre fois moins de chance d’être recruté que Michel. L’occasion de se pencher à nouveau sur le baromètre Défenseur des droits-OIT réalisé par l’Ifop, qui était sorti en février. L’Ifop affirmait alors que plus d’un candidat sur trois se déclare victime de discrimination à l’embauche.

Selon ce barômètre, « les chômeurs d’origine étrangère sont aussi plus enclins que l’échantillon global à dire avoir subi une inégalité de traitement lors d’un entretien d’embauche. » Ils sont en effet 74 % à l’affirmer. Pour les deux-tiers de ces victimes de discriminations, ce sont les origines qui ont posé souci aux employeurs, alors que la religion et le lieu de résidence sont également des critères discriminatoires.

Peu de discriminés entament des démarches

Une réalité connue des pouvoirs publics, mais aujourd’hui, aucune politique efficace n’a été mise en œuvre. Si 15 % des discriminés disent avoir entrepris des démarches pour faire valoir leurs droits, les discriminations à l’embauche ont des conséquences parfois désastreuses : selon l’Ifop, à la suite d’une discrimination à l’embauche, plus de quatre personnes sur dix assurent avoir abandonné leur recherche d’emploi. Gonflant la liste de plus en plus conséquente du nombre de chômeurs en France.

Yassine Bannani

Laisser un commentaire