Après qu’Alain Finkelkraut avait été conspué par des « gilets jaunes » et que des insultes antisémites avaient été proférées à l’encontre du philosophe, la conseillère municipale Les Républicains et directrice d’école à Moissy-Cramayel Dorothée Moureaux avait écrit sur Twitter qu’il était « temps de mettre au pas les musulmans qui sont les premiers à insulter les juifs. » Le Parisien avait alors appelé l’élue, qui assumait totalement ses propos et poursuivait : « Quand je parle de les mettre au pas, il s’agit simplement d’appliquer la laïcité. »

Après la polémique provoquée par son tweet, Dorothée Moureaux s’est finalement excusée et a retiré sa candidature pour les prochaines municipales. Et alors que son époux crie au harcèlement, l’inspection académique a décidé de la suspendre de ses fonctions de directrice d’école « à titre conservatoire », notamment parce que Dorothée Moureaux avait précisé sa fonction dans sa biographie Twitter. L’académie estime que la directrice a failli à son devoir de réserve. Depuis, Dorothée Moureaux avait fermé son compte Twitter.