Avec des programmes économiques proches l'un de l'autre, Philippe Poutou et Nathalie Arthaud se différencient sur une question cruciale : la laïcité et l'Islam.

Nombreux sont les analystes politiques à poser à Philippe Poutou et à Nathalie Arthaud la question qui fâche : avec des programmes sensiblement similaires, pourquoi ne pas allier leurs forces ? Autrement dit, qu’est-ce qui différencie Lutte Ouvrière et le Nouveau Parti anticapitaliste. Sur le fond, pas grand-chose en apparence : volonté d’interdire les licenciements sous peine de réquisition des entreprises, déclaration de guerre ouverte au capitalisme ou encore augmentation du SMIC… A première vue, LO et le NPA semblent être deux formations équivalentes. Bien évidemment, quelques détails sont effectivement visibles dans les programmes des partis respectifs de Poutou et d’Artaud. Mais s’il est bien une question sur laquelle ces deux partis ne sont pas d’accord, c’est sur l’Islam. Explications.

Philippe Poutou veut abroger la loi de 2004

D’un côté, Philippe Poutou semble attaché à la laïcité telle qu’elle est énoncée dans la loi de 1905. Le candidat du NPA est d’ailleurs le seul des onze prétendants à l’Elysée à avoir répondu aux questions du CCIF sur ce sujet. L’ouvrier dénonce l’islamophobie et propose « l’abrogation de la loi de 2004 sur les signes religieux. » Le Nouveau parti anticapitaliste se dit « fidèle au principe selon lequel les religions ne doivent pas empiéter sur les libertés individuelles et collectives » mais refuse dans le même temps « que la légitime lutte contre les intégrismes religieux serve à stigmatiser et discriminer. » Plus globalement, Poutou « défend les opprimés de tous bords et souhaite développer toutes les luttes sociales. » Parmi les oppressions, donc, l’islamophobie. « Pour nous la laïcité ne doit pas servir de prétexte à stigmatiser et discriminer les musulmans », assure le candidat du NPA.

Nathalie Arthaud contre le port du voile

Une position bien éloignée de celle de Nathalie Arthaud. Dans son mensuel, Lutte Ouvrière revient sur la question de l’islamophobie. « En tant que militants communistes, nous sommes aussi des adversaires résolus de toutes les religions et de toute oppression », préviennent les membres de LO, bien déterminés à lutter contre la « galaxie de l’anti-islamophobie » représentée par le CCIF, Alcir ou encore le Parti des indigènes de la République. Cette différence de pensée avec le parti de Philippe Poutou, Lutte Ouvrière l’assume pleinement en dénonçant « ces porte-parole de l’anti-islamophobie à côté desquels une partie du NPA juge bon de s’afficher. » Concernant le voile, Nathalie Arthaud rappelle que « Lutte Ouvrière est une organisation féministe » et affirme qu’elle « considère que le voile est l’instrument de soumission de la femme. » Entre le NPA et LO, les différences sur la question de l’Islam relèvent donc bien plus que du simple détail.

Laisser un commentaire