Contactez-nous

International

Après la déroute contre la Russie, l’Arabie Saoudite s’en prend à… beIN Sports

Les Saoudiens annoncent qu’ils vont prendre des mesures contre les commentateurs de beIN Sports qui auraient été un peu trop pro-Russes lors du premier match de Coupe du Monde.

Publié

le

La chaîne beIN Sports a beau être interdite et bloquée sur le sol saoudien, les autorités du royaume wahhabite ont décidé de s’en prendre à la chaîne qatarienne. En cause, les commentaires des journalistes de beIN Sports lors de la déroute saoudienne face à la Russie lors de la première rencontre de Coupe du Monde. Les Russes ont corrigé les vert et blanc par cinq buts à zéro.

Le chef de l’autorité sportive saoudienne, Turki al-Cheikh, indique que des « actions judiciaires nécessaires seront prises après ces actes répréhensibles de beIN Sports. » Il estime que « cela prouve que les autorités saoudiennes sont dans le vrai en interdisant que ce média soit diffusé » en Arabie Saoudite.

La chaîne beIN Sports BeIN Sports est suspendue depuis juin 2017 en Arabie saoudite, mais aussi aux Emirats arabes unis, à Bahreïn et en Egypte, depuis le début d’un blocus. Le chef de l’autorité sportive saoudienne n’a cependant pas manqué de critiquer ses joueurs qui n’ont, dit-il, « même pas fait 5 % de ce qu’on leur demandait. » Mais il se concentre pour le moment sur les propos de beIN Sports.

Entre la chaîne du Qatar et l’Arabie Saoudite, les relations sont tendues depuis plusieurs mois. Alors que beIN Sports a obtenu les droits pour la Coupe du Monde, une chaîne de télévision pirate, beoutQ, avait vu le jour avant le Mondial dans les pays du monde arabe. Les dirigeants de beIN Sports avaient accusé l’Arabie Saoudite de piratage. Riyad dément, mais les décodeurs pirates y sont pourtant vendus légalement et l’opérateur qui prête les fréquences à beoutQ appartient en partie au royaume. Avec ce piratage, beIN Sports a perdu 17 % d’abonnés et des centaines de millions de dollars.

Laisser un commentaire

Horaires de prière

Horaires de prières

Facebook

Tweets

Muslimoscope