De plus en plus d’universités japonaises se mettent au washoku (cuisine traditionnelle japonaise) halal. L’objectif étant de répondre aux besoins croissants des étudiants musulmans.

C’est l’association d’affaires des coopératives de Tokyo qui fournit la nourriture aux cafeterias et aux cantines des campus universitaires.  L’idée est de fournir une plus grande variété de recettes pour les étudiants musulmans, dont le washoku halal.

Ces nouvelles mesures ont bien été accueillies par les universités, car elles permettront d’accueillir dans les meilleures conditions les étudiants musulmans et d’en attirer d’avantage pour le Japon qui souhaiterait développer ses pôles universitaires et son rayonnement mondial.

Washoku halal : les institutions privées s’y mettent

La fédération nationale des associations coopératives universitaires suggère qu’au moins 19 universités, dont l’université de Tokyo, l’université de Kyoto, l’Université de Hokkaido et l’Université de Kyushu offrent une cuisine halal dans leur cafeteria.

Pour le moment cela concerne essentiellement les universités publiques. Cependant, des institutions privées et des collèges en milieu rural ont commencé à proposer des plats halal. Par exemple, l’Université de Waseda, l’université de Saitama ainsi que l’Université de Yamanashi ont proposé de la cuisine halal au cours de la dernière année universitaire.

Sources.

 

Crédit photo : Daderot (CC BY SA)

Yassine Bannani

Laisser un commentaire