Au Royaume-Uni, l’austérité pour tous… sauf pour David Cameron